-- -- -- / -- -- --
Nationale

Licenciement d’un syndicaliste: Algérie Poste s’explique

Licenciement d’un syndicaliste: Algérie Poste s’explique

Algérie poste a démenti le communiqué du Front pour la sauvegarde des droits et de la dignité du postier algérien (FSDDPA), selon lequel l’entreprise aurait licencié de manière «abusive» un travailleur, syndicaliste autonome, et avoir suspendu le président du syndicat autonome des postiers affilié au Snapap. L’entreprise a affirmé qu’il y a eu effectivement un licenciement d’un travailleur mais pour «des fautes professionnelles graves» qu’il a commises en exerçant sa fonction.

«L’employé a comparu devant la commission de discipline qui a prononcé son verdict en toute souveraineté et conformément à la réglementation en vigueur et à l’unanimité des membres», explique Algérie Poste, en assurant que «la sanction qui a été prise à son encontre est une application stricte et rigoureuse de la législation en vigueur». Quant au second cas, Algérie poste prévient que celui-ci aura à répondre devant la commission de discipline des faits commis, «qui statuera sur son cas en toute liberté, en toute transparence et en toute légalité». L’entreprise n’a cependant pas précisé les tords de ce syndicaliste.

Dans le communiqué, l’entreprise des postes a signifié qu’elle ne reconnait pas le FSDDPA en tant que représentant des travailleurs de l’entreprise, d’autant que ce dernier n’a pas eu l’agrément du ministère du travail pour se constituer en syndicat. «Algérie Poste considère que le dialogue se fera avec le partenaire social dûment agréé, reconnu, remplissant les dispositions légales et partie dûment autorisée par les instances compétentes», a-t-elle clarifié. Tout en se déclarant ouverte au dialogue, en tant que moyen pour répondre aux attentes exprimées par les employés, l’entreprise a averti qu’elle ne tolérera jamais les appels au désordre, qui porteront atteinte à la stabilité de l’entreprise ou encore pénaliseront les clients et les citoyens.

«L’administration d’Algérie Poste veillera à l’application de la réglementation en vigueur et au règlement intérieur de l’entreprise avec une très grande fermeté à l’encontre de toute personne qui commet une faute professionnelle ou perturbe le bon fonctionnement de ses services», a-t-averti. Une réplique au dernier communiqué du FSDDPA qui a menacé de déclencher une grève général à travers tous le territoire national après la décision du licenciement prononcé à l’encontre de leur collègue.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email