L’humour algérien à l’épreuve : «Mon premier Montreux» arrive en Algérie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

L’humour algérien à l’épreuve : «Mon premier Montreux» arrive en Algérie

L’humour algérien à l’épreuve : «Mon premier Montreux» arrive en Algérie

« Mon premier Montreux » (M1M) se tiendra pour la première fois en Algérie. Organisé par Grégoire Furrer Productions et NCA Rouiba, le festival s’adresse aux jeunes talents locaux et aux pépites de l’humour algérien afin de leur donner la chance de monter sur scène au Festival de Montreux Comedy. C’est ce qu’ont indiqué les organisateurs lors d’une conférence de presse tenue hier à Alger.

La particularité de « Mon premier Montreux Algérie » est que la compétition est bilingue, soit en français et en arabe algérien. Les castings, ouverts au plus grand nombre, en langue française et en arabe algérien, se déroulent en deux étapes : une phase de candidatures en ligne est ouverte du 1er août au 22 septembre, durant laquelle les candidats sont invités à déposer leur candidature vidéo sur le site officiel de M1M Algérie.

L’équipe de scouting de talents organisera ensuite trois castings physiques : à Alger le 15 septembre, à Constantine le 16 septembre et à Oran le 22 septembre. Les huit candidats retenus seront invités à Alger pour suivre 3 jours de coaching et de master class en vue de la finale, à Alger, le 26 octobre.

Face au public et à un jury spécialisé, un grand gagnant francophone sera désigné et gagnera son ticket pour monter sur scène au Festival de Montreux Comedy ou à un autre festival international en novembre prochain.

« La qualité artistique, notamment des humoristes algériens, nous a encouragés à chercher des jeunes talents pour leur donner une chance de représenter l’Algérie dans des festivals internationaux, comme celui de Montreux », a indiqué le fondateur du Montreux Comedy Festival, Grégoire Furrer. Il a ajouté que cet événement n’est pas mis en place seulement pour aider les jeunes à se découvrir « mais aussi à les encadrer à travers les séances de coaching et les master class qu’on organisera pour faire de l’humour un métier », a-t-il fait savoir.

Furrer a également affirmé que « Mon premier Montreux Algérie » (M1M) constitue un pont culturel vu que l’humour est universel. Il a révélé, à cette occasion, que l’organisation d’une compétition bilingue est une première du genre pour ce fameux festival qualifié de francophone.

Concernant l’aspect bilingue de la compétition, M. Furrer a expliqué que la traduction ne pourrait pas impacter le contenu humoristique et que le choix de l’arabe algérien, en sus du français, vise à « mettre en avant la richesse du pays ». Il a ajouté qu’il croit à un humour universel et multilingue.

De son côté, l’organisateur du Festival Algé’Rire, Tarik Ouhadj, a expliqué que « l’événement M1M Algérie vient dans la continuité du Festival Algé’Rire et que « l’on ambitionne à organiser plusieurs éditions vu que l’Algérie est un pays plein de jeunes talents. Il sera donc impossible de tous les découvrir en une seule édition ».

La soirée de la finale sera diffusée en live stream sur les réseaux sociaux le 27 octobre, et les sketchs seront impérativement joués en langue française ou en langue arabe. Les finalistes sélectionnés pourront prester en langue française ou langue arabe. Vu que l’objectif de ce casting est de se performer en Suisse devant un public francophone, seul un candidat s’exprimant en français pourra donc être retenu pour jouer au Montreux Comedy Festival, et un prix spécial sera remis au meilleur finaliste en langue arabe.   

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email