-- -- -- / -- -- --
Nationale

LF 2018 : Le président de la République veille sur les ménages, l’habitat et la santé

LF 2018 : Le président de la République veille sur les ménages, l’habitat et la santé

Adopté hier par le Conseil des ministres, le projet de loi de finances 2018 augmente de 8% le budget consacré aux transferts sociaux pour l’année prochaine par rapport à l’année en cours, précise le communiqué rendu publie à l’issue de la réunion du Conseil des ministres sous la présidence du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Cette enveloppe financière de 1 760 milliards de DA sera consacrée au soutien aux familles, à l’habitat, à la santé, ainsi qu’aux subventions des prix des produits de première nécessité à savoir les céréales, le lait, le sucre, et les huiles alimentaires, note la même source.

A travers ces transferts sociaux, il s’agit pour le gouvernement de continuer à soutenir la politique sociale de l`Etat, notamment par le soutien aux familles à travers la subvention des produits de base, l`éducation et l`accès à l`eau et à l`énergie, la santé, le logement, les retraites et l`accompagnement des faibles revenus, des démunis et des handicapés.

Le projet de la LFC pour l’année 2018 prévoit en revanche de baisser le budget du fonctionnement de 7 milliards de DA par rapport à l’exercice 2017 en le réduisant à 4 584 milliards de DA.

Le projet de loi de finances 2018 prévoit aussi des recettes de 6 521 milliards de DA et des dépenses de près de 8 628 milliards de DA. Le déficit global du Trésor s’élèvera à près de 9% du Produit intérieur brut (PIB) contre plus de 14% en 2016, indique le communiqué du Conseil des ministres.

Par ailleurs, le projet de loi précise que les autorisations de programme retenues pour 2018 s’élèveront à 2270 milliards de DA contre 1 397 milliards de DA en 2017.

Quant aux crédits de paiement inscrits pour 2018, ils s’élèvent à 4 043 milliards de DA contre 2 291 milliards de DA pour l’année en cours. Le Conseil des ministres a adopté par ailleurs le projet de loi portant règlement budgétaire pour l`exercice 2015.

Présenté par le ministre des Finances, ce texte, qui porte sur les réalisations effectives de la loi de finances 2015, certifie la « bonne exécution » du budget de l’année 2015 et rapporte également l’importance des réalisations réceptionnées durant l’année concernée, souligne le communiqué du Conseil des ministres.

Le texte cite également les principaux projets réceptionnés en 2015 dont essentiellement plus de 250 établissements scolaires, 38 000 places pédagogiques et 20 000 lits d’hébergement dans le secteur universitaire. S’ajoutent à ces réalisations 56 nouveaux établissements de santé publique et 300 000 logements, ainsi que le raccordement de près de 230 000 habitations aux réseaux d’alimentation en gaz naturel.

Pour rappel, la loi de finances 2015 avait tablé sur des dépenses de 8 858,1 milliards de DA, se répartissant entre 4 972,3 milliards de DA de dépenses de fonctionnement, tandis que les dépenses d`équipement ont porté sur des autorisations de programme de 4 079,7 milliards de DA, des crédits de paiement de 3 885,8 milliards de DA et un programme neuf de 1 178 milliards de DA.

Quant aux recettes budgétaires, elle avait prévu un montant de 4 684,6 milliards de DA. Ce qui a donné un déficit budgétaire de 4 173,3 milliards de DA (22,1% du PIB).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email