-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’expérience algérienne présentée à la prochaine rencontre du BIT

L’expérience algérienne présentée à la prochaine rencontre du BIT

L’expérience algérienne en matière de création de microentreprises sera exposée au niveau du Bureau international du travail. Selon le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA),

Abdelmadjid Sidi Saïd, c’est le Bureau international du travail (BIT) qui a exprimé sa volonté de présenter, l’année prochaine au niveau de son Conseil d’administration, l’expérience algérienne relative à la création de la microentreprise.

Il a expliqué que « le directeur général du Bureau international du travail (BIT), Guy Ryder, qui avait assisté à la 18e réunion de la tripartite tenue le 14 octobre à Biskra, avait revendiqué la présentation, l’année prochaine au niveau de son Conseil d’administration, de l’expérience de l’Algérie relative au dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) en terme de création de microentreprises.

Le secrétaire général de la Centrale syndicale, qui s’exprimait lors d’une rencontre sur la micro-entreprise et les jeunes, a mis en exergue l’importance du dispositif ANSEJ dans la prise en charge des jeunes promoteurs en matière de création de microentreprises et de postes d’emploi, saluant par la même occasion la participation des banques qui « s’investissent correctement » à cet « instrument judicieux à l’endroit de jeunes ».

Le secrétaire général de l’UGTA a souligné l’importance de valoriser les résultats de ce dispositif (ANSEJ) aux niveaux national et international, ajoutant que cette « valorisation permettra de montrer que la notion d’accompagnement et de solidarité à l’encontre du citoyen et du jeune en particulier est vivante dans notre pays ». 

« Il faut seulement faire confiance aux jeunes et à la microentreprise », a-t-il soutenu, tout en invitant les jeunes à s’intégrer dans le circuit économique par la microentreprise, qui « va permettre » à l’Algérie de sortir « graduellement » de cette dépendance des hydrocarbures.

« La bataille économique passe par la microentreprise et par les jeunes », a-t-il insisté. Par ailleurs, M. Sidi Saïd a tenu à saluer la signature de la déclaration d’intention de la charte d’éthique et de stabilité du système éducatif entre le ministère de l’Education nationale et les représentants des syndicats du secteur. Le secrétaire général de l’UGTA a considéré que cette réalisation « va permettre à notre école de se consacrer pleinement à la formation et à l’instruction du jeune Algérien ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email