-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’examen de 5e s’est déroulé dans de bonnes conditions

L’examen de 5e s’est déroulé dans de bonnes conditions

Des milliers d’élèves de cinquième année primaire ont subi, hier, avec beaucoup de dynamisme le tout premier examen de leur cursus scolaire qui devrait leur permettre d’accéder au cycle moyen.

Le sourire radieux des chérubins vêtus de nouveaux habits, tranchant quelque peu avec la mine plutôt angoissée de leurs parents, a donné beaucoup de fraîcheur à cette journée ensoleillée. Les élèves ont passé dans la matinée l’épreuve de la langue arabe suivie de celle des mathématiques.

L’épreuve de la langue française est programmée pour l’après-midi. Ils étaient au total 705 460 élèves, dont 366 057 garçons et 339 403 filles, à passer l’examen de fin de cycle primaire dans 13 118 centres d’examen à travers tout le territoire national. Pour ces enfants, dépassant de peu dix ans, le fait de passer leur premier examen au niveau de leurs établissements habituels respectifs permettra d’atténuer un tant soit peu leur peur.

Cette décision prise, cette année, par la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, a pour objectif de « préserver le moral des petits, vu leur jeune âge, et d’augmenter leurs chances de réussite », a estimé, hier, Mme Benghebrit en donnant le coup d’envoi des épreuves au centre Abdelhamid Benbadis dans la wilaya d’Illizi.

Elle a précisé que cet examen se déroulait « dans de bonnes conditions » à travers tout le territoire national, grâce à « la mobilisation et à l’engagement de toute la famille éducative et de tous les responsables à tous les niveaux ». La ministre a affirmé, par ailleurs que la session de rattrapage de l’examen de fin de cycle primaire a été annulée, vu le taux de réussite qui avoisine les 100%.

Mme Benghebrit a exprimé sa reconnaissance aux membres de la famille éducative pour leur engagement et leur dévouement dans le travail, et aux autorités sécuritaires pour avoir acheminé les sujets de l’examen en toute sécurité, notamment dans les wilayas du Sud. 

Les épreuves de fin du cycle primaire au même titre que celles de fin des cycles moyen et secondaire, permettent d’évaluer les connaissances acquises par les élèves et le rendement de chaque établissement scolaire.

La ministre de l’Education nationale a souligné l’importance de l’enseignement primaire en tant qu’importante étape pour le parcours des élèves. Tout élève, ayant obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 5/10, sera admise en première année du cycle moyen. La moyenne sera calculée sur la base de la moyenne annuelle obtenue durant l’année scolaire (M1), ajoutée à la moyenne générale de l’examen (M2), le tout divisé par deux (M1+M2/2).

Pour rappel, le taux de réussite national à ces épreuves avait atteint 80,83% en 2014, soit 516 445 élèves, dont 499 avec mention excellent et une moyenne de 10/10. En 2015, 81,57% était le taux de réussite à la même épreuve.

Il convient de souligner, par ailleurs, que pour cette année, 80 840 élèves sont inscrits aux trois examens de fin d’année, soit deux millions de candidats. En prévision de ce rendez-vous, la Direction générale de la Sûreté nationale a mobilisé 25 856 policiers répartis sur 7 390 centres d’examen.

La Direction générale de la Protection civile a, quant à elle, mit en place un dispositif sécuritaire mobilisant 35 000 éléments d’intervention et 1 886 ambulances pour veiller à la sécurité des élèves et des encadreurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email