-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’euro prend des ailes au marché parallèle

L’euro prend des ailes au marché parallèle

En plus de la chute vertigineuse du prix du pétrole sur le marché mondial, qui a provoqué une hausse des prix de la devise sur le marché monétaire algérien et sur le marché parallèle, un autre facteur, celui des fêtes de la fin de l’année, y est pour beaucoup dans la hausse de taux de change en Algérie. Un petit tour dans les marchés parallèles des devises d’Alger.

Alger, mardi 1er décembre, le célèbre marché informel des devises du Square Port-Saïd, sis en plein cœur de la capitale, a connu une journée très particulière. Ici, le prix de l’euro à la vente a dépassé toute imagination en atteignant 189 dinars pour un euro.

Avant le début du mois de décembre, les échanges n’atteignaient pas la barre des 184 dinars contre un euro. Pour les cambistes, il s’agit d’une simple répercussion, très attendue, de la baisse vertigineuse du prix du pétrole sur le marché mondial et de l’arrivée de la fin d’année.

L’ambiance était à son comble au Square durant la journée du jeudi 1er décembre 2016.
Les habitués des lieux étaient surpris, voire abattus moralement par le prix de l’euro ce jour-là. Pour eux, il s’agit d’un record jamais atteint.

Pour les cambistes, le prix est normal vu la forte demande en euro à l’approche des fêtes de fin d’année, où le nombre des voyageurs algériens vers l’étranger bat tous les records. Pis encore, selon les cambistes, le prix de l’euro va encore augmenter d’ici quelques jours, soit à quelques semaines seulement du nouvel an, une période dominée par les achats, les soldes, les vacances et les voyages chez les Algériens désirant se rendre à l’étranger.

Le prix de l’euro vers une envolée historique

En effet, les clients qui se sont présentés au marché du Square en ce dernier mois de l’année 2016 ne s’attendaient pas à un tel prix de vente. Et quand ils ont demandé la raison de cette hausse, les cambistes, eux, ont répondu par une simple phrase : « La baisse des prix du pétrole et la rareté de l’euro dans les marchés des devises sont derrière cette augmentation de l’euro ». 

Saïd, un jeune cambiste de la rue de La Lyre à Alger, a même conseillé à certains clients d’acheter maintenant l’euro du moment que, dans quelques jours, son prix va s’envoler et risque même d’atteindre un seuil historique jamais égalé dans les marchés parallèles. En face, les acheteurs sont sceptiques.

C’est le cas d’un jeune acheteur, Mehdi, âgé à peine d’une trentaine d’années, qui était surpris par le coût de l’euro lorsqu’il s’est présenté devant les monnayeurs du Square.

Mehdi, qui réside dans la commune de Kouba, est en train de préparer un voyage en France, à l’occasion de la fin d’année, ce qui l’oblige à acheter une somme d’argent en devise nécessaire à son séjour. Toutefois, sa surprise fut grande en apprenant le prix de l’euro qui a atteint la barre des 189 dinars contre un euro.

« Je me suis présenté ce matin au square dans le but d’acheter quelques euros pour mon prochain séjour à Marseille, mais du coup j’étais surpris par la cherté de cette devise. Et lorsque j’ai demandé aux vendeurs les raisons de cette hausse, ils m’ont répondu que le prix de la monnaie européenne a connu une flambée sur le marché international », explique Mehdi.

La colère des acheteurs

Les cambistes, quant à eux, tentent de tirer profit au maximum de la situation qui prévaut sur le marché informel des devises. « Ils possèdent des sommes colossales en euro, ces cambistes tentent de nous faire admettre la thèse de l’augmentation du prix de l’euro sur le marché mondial du fait du prix du pétrole qui a chuté, ces dernières années, sur le marché américain, alors que ces prix sont exagérés en Algérie », a expliqué un autre jeune, un habitué du marché noir des devises d’Alger.

Du Square en passant par le marché informel de Salembier, tout comme dans les locaux spécialisés dans les changes, entre autres au marché Clauzel en plein Alger, tous les cambistes vendent leurs euros au même prix.

Cela dit, le marché Clauzel, qui abrite une poignée de locaux commerciaux spécialisés dans la vente de l’euro, a connu à son tour une flambée de la monnaie unique car, expliquent les cambistes, le prix du pétrole a chuté engendrant par là la hausse de l’euro.

Par ailleurs, la demande en euro se fait de plus en plus grande, malgré la hausse du prix de cette monnaie à Alger. Le contexte a pesé de tout son poids : les vacances de fin d’année approchent à grands pas, donc de plus en plus d’Algériens voyagent, certains pour faire des achats qui coïncident avec la période des soldes d’hiver, d’autres pour passer un séjour agréable à l’étranger. Profitant de ce rush sur l’euro, les vendeurs, eux, ont placé la barre très haut en proposant un prix fou à leurs clients.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email