-- -- -- / -- -- --
Culture

Lettres tunisiennes à l’honneur

Lettres tunisiennes à l’honneur

Installée à l’Hôtel de ville de Paris, la 21e édition du Maghreb des livres sera clôturée, aujourd’hui, dimanche 8 février, au terme de deux journées durant lesquelles les Lettres tunisiennes seront honorées et autour de diverses animations. 

La manifestation annuelle Maghreb des Livres, initiée par l’association Coup de soleil, sera notamment marquée, avant même sa clôture, par la remise du prix littéraire Beur FM-Méditerranée.

Considérée comme la première radio de France pour les auditeurs maghrébins, mais aussi pour les passionnés de la région maghrébine, cette radio organise depuis 1997 son prix littéraire, œuvrant en collaboration avec l’organisateur de ce rendez-vous livresque à récompenser un auteur maghrébin ou français. Les deux parties s’accordent sur le fait de motiver le lectorat à s’intéresser à la production relative « au Maghreb ‘de là-bas’ et au Maghreb ‘d’en France’ ».

Cette mise en valeur est inhérente aussi au roman et la poésie qu’aux essais littéraires, à la bande dessinée et aux beaux-livres dont la parution date de l’an dernier. Dans le contexte particulier de la Tunisie et celui de la France aussi, ce Maghreb des livres ne sera pas seulement un espace de découverte : « livres édités depuis les douze derniers mois en France, au Maghreb et ailleurs ; en langues française, arabe et amazighe ». Il réunira les participants et les visiteurs autour de six cafés littéraires avec trois ou quatre écrivains qui pourraient le même thème de leurs ouvrages respectifs. Il offre six Cartes autour d’un livre collectif ou d’une revue mise à l’honneur.

Les entretiens en public d’auteurs, les lectures par de jeunes comédiens, des rencontres et tables-rondes viennent enrichir, non sans intensité, cet univers livresque où la jeunesse semble être la première à en profiter. L’humour vient s’y greffer, donnant un peu plus d’ambiance durant ces deux jours. Sous le slogan Faut rigoler ! , des dessinateurs et/ou caricaturistes comme Elho, Gyps, Le Hic, Lounis Dahamani, Halim Mahmoudi et Slim n’ont pas oublié leur ami Georges Wolinski pour s’exprimer dans « un coin spécial ».

De leur côté, des artistes tunisiens comme Héla Lamine, Mohamed Ben Soltane et Othmane Taleb participeront à une exposition collective artistique, la première du genre pour Art-Tunis qui représente la « première plateforme web pour la promotion de l’art contemporain tunisien ». Autant d’actions et d’activités pour fédérer les Maghrébins et promouvoir la coopération culturelle avec l’Hexagone dans un cadre convivial. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email