-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Etat prend le controle de Djezzy

L’Etat prend le controle de Djezzy

Le Fonds national d’investissement (FNI) a finalisé vendredi l’acquisition de 51% dans la société OTA (DJezzy) pour un montant de 2,6 milliards de dollars, a fait savoir le ministère des finances.

Le ministère des finances a précisé dans un communiqué que « le FNI est désormais en partenariat avec Global Télécom Holding (GTH) »’, une filiale majoritairement détenue par la société VimpelCom, selon les modalités définies par le pacte d’actionnaires qui a été conclu entre les parties. 

« En termes de gouvernance, ce pacte laisse à VimpelCom le management opérationnel d’OTA et confère au FNI des droits de veto sur les grandes décisions stratégiques », a ajouté la même source. La signature de l’accord met un terme définitif aux litiges qui opposaient les parties impliquées et à la procédure d’arbitrage international engagée contre l’Etat algérien, lit-on dans le communiqué.

La Banque d’Algérie a donc levé les restrictions d’importations et de change imposées à Djezzy, en l’échange du paiement de l’équivalent de 1,1 milliard de dollars au Trésor public, au titre d’une amende infligée au groupe, précise la même source. 

La même source indique que l’un des facteurs de blocage était un litige opposant Cevital et OTA, sans en préciser la nature. En vertu de l’accord signé, Cevital met fin à toutes ses poursuites en l’échange d’un règlement de 50 millions de dollars en sa faveur, selon le communiqué. L’accord prévoit également que le groupe privé algérien d’Issab Rebrab demeurera un actionnaire minoritaire de Djezzy, à hauteur de 3,43%, toujours selon la même source. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email