L'Etat encourage l'élevage de l'autruche – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

L’Etat encourage l’élevage de l’autruche

L’Etat encourage l’élevage de l’autruche

L’élevage de l’autruche est considéré par les professionnels de la filière comme un créneau porteur eu égard à ses avantages économiques, notamment dans les industries de transformation. Raison pour laquelle cette filière est introduite dans le programme du ministère de l’Agriculture.

C’est dans cette optique qu’une réunion a regroupé une délégation de la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA) avec le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, lequel a affirmé que les investisseurs dans l’élevage d’autruches bénéficieront de toutes les facilités nécessaires.

Mohamed Abdelhafid Henni a été à l’écoute des représentants de l’Association nationale des professionnels et éleveurs d’autruches relevant de la CIPA. Reçus avant-hier au siège du ministère, la délégation de la Confédération des industriels et producteurs algériens a exposé les préoccupations liées principalement à la filière de l’élevage d’autruches. C’est ce qu’a indiqué le ministère dans un communiqué, précisant que la délégation, conduite par Abdelwahab Ziani, président de la CIPA, comprenait des représentants de l’Association nationale des professionnels et éleveurs d’autruches.

Les membres de la délégation ont ainsi présenté des exposés exhaustifs sur l’importance économique de la filière « élevage d’autruches », en présence de cadres du ministère et du directeur général de l’Institut technique des élevages (ITELV). L’intérêt qu’accorde le département de l’Agriculture à cette filière a été souligné par le ministre, lequel a rappelé l’engagement du secteur à développer la filière de l’élevage d’autruches en Algérie eu égard à ses avantages économiques, notamment la possibilité d’utiliser la plupart de ses parties (viande, peaux, graisses), outre les œufs.

Il a insisté, dans ce sens, sur « l’expérience pionnière du secteur en matière de recherche scientifique, à la faveur du renforcement du rôle des Instituts et Centres de formation et de recherches y relevant ». Ces derniers, a-t-il précisé, « contribuent efficacement à la promotion de l’agriculture, de l’élevage, de la production des viandes rouges, ainsi qu’à l’accompagnement de tous les éleveurs, par le biais de la formation à l’Institut technique des élevages (ITELV) qui compte une précédente expérience dans l’élevage d’autruches et dans la garantie d’une couverture sanitaire aux animaux ».

Le ministère a assuré que les propositions formulées lors de cette rencontre seront prises en considération, affirmant que les investisseurs dans l’élevage d’autruches bénéficieront de toutes les facilités nécessaires, l’objectif étant de renforcer la sécurité alimentaire.

La question de l’élevage d’autruches a déjà fait l’objet d’une journée d’étude qui a regroupé plusieurs universitaires et scientifiques. Ces derniers avaient plaidé pour une vision globale et des actions multidisciplinaires pour développer cette filière.

Les avantages du développement de l’élevage d’autruches ont été mis en avant, surtout le fait que l’autruche détienne « une valeur marchande très élevée » et constitue un créneau simple qui ne nécessite pas de grands investissements, comparé à d’autres élevages. L’importance de l’accompagnement scientifique de cet élevage avait été, en outre, soulignée par les participants compte tenu des expériences réussies dans plusieurs autres pays.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email