-- -- -- / -- -- --
Sports

L’ESS : Bravo ! Et Aidkoum Mabrouk ya louled

L’ESS : Bravo ! Et Aidkoum Mabrouk ya louled

Héroïque cette Entente sportive de Sétif qui vient encore une fois honorer le football national à travers une belle et historique qualification en finale de la ligue des champions Africains en dépit de sa défaite en match retour
par 3 à2.

Pour rappel, notre représentant dans cette joute s’est imposé en match aller disputé au stade du 08 mai 45 sur un score de 2 à 1. En effet, en passant merveilleusement bien l’écueil de la redoutable formation du TPMazembé sur son propre terrain à Lubumbashi, les Sétifiens ont atteint la finale de cette joute continentale qui tourne le dos aux clubs algériens depuis 24 ans.

A l’issue de cette qualification, l’ESS aura comme adversaire en finale l’autre club congolais, en l’occurrence le Vita Club de Kinshasa. Ce dernier qui va disputer a troisième finale continentale de son histoire, a réussi a gagner sa double confrontation en demi-finale contre le club Tunisien le CS Sfax sur le même score de 2 buts à un.

Ainsi , le club de Ain fouara qui a accédé, rappelons le, en finale et remporté le trophée africain en 1988, dans son ancienne formule, est également le premier club algérien à disputer la finale de la ligue des champions dans sa nouvelle formule.

D’aucuns affirment que la manche retour disputée à Lubumbashi a été marquée par des rebondissements spectaculaires et un suspens hitchcockien avec en prime une nette domination des protégés du technicien Français Patrice Carteron, Cela n’a pas pour autant empêché les camarades de Belaameiri de se permettre le luxe d’ouvrier les premiers la marque par l’entremise de Ziaya à la 7’, avant que le vis-à-vis ne remette les pendules à l’heure par le biais de Adjei (20′). Revigorés par ce but, les congolais parviennent à prendre l’avantage à la 38’ grâce à la concrétisation de Coulybali et s’offrent ensuite un troisième but signé Bolingui 52’.

A cet instant précis, les enfants de Ain Fouara ont montré qu’ils ne comptaient guère céder devant la terrible pression des corbeaux dont les nombreux assauts ont buté sur une défense, qui pataugeait certes, par moment, mais qui affichait une réelle détermination pour dire son mot. Mais force est de souligner que les sétifiens doivent cette qualification à leur gardien Sofiane Khedairia, pour le moins, impérial et pour avoir annihilé pas moins de cinq buts tout faits.

Il faut mettre aussi en exergue le bon coatching du jeune entraineur sétifien Kheireddine Madoui qui a apporté ses fruits à la 78’, quand le remplaçant Younes est parvenu à inscrire un somptueux but à la Omar Batrouni.

Tout comme il faut rendre hommage à l’effectif des joueurs composé de : Khedatia, Megatli, Aroussi, Mellouli, Ze Ondo, Lagraa, Rait (Djahnit, 53′), Zerara, Belameiri (Younes, 59′), Ziaya, (Boukria 90′+2′) et Benyettou, qui se sont comportés en guerriers devant cette solide formation du TPMazembé. On déplore par ailleurs les incidents regrettables survenus juste après le coup de sifflet final de l’arbitre égyptien. Selon les comptes rendus des journalistes algériens qui ont accompagné l’équipe dans sa mission à Lubumbash. La délégation algérienne a vécu un véritable calvaire lors de son séjour dans la capitale du Katanga. En effet, mécontents de l’élimination de leur team, les supporters Congolais ont envahi le terrain, créant un climat de confusion générale. Dans la foulé le président du club Hassene Hammar et blessé au bras. Tout comme le garde matériel de l’équipe. Notre confrère d’El Haddaf TV Fares Khouiled s’est vu subtiliser la caméra. Le président de l’ESS qui s’exprimait tout juste après le match sur les ondes de la radio de Sétif, a déclaré que son équipe a vécu l’enfer un « climat d’enfer » et a tenu a dénoncé ces actes condamnables.

On ne peut occulter également le courage et l’impartialité de l’arbitre égyptien qui a maitrisé les débats de bout en bout et qui, n’a à aucun moment, cédé à la forte pression des Congolais et de leurs nombreux supporters.

L’Entente qui a œuvré d’arrache pied depuis le début de cette compétition, doit continuer a se concentrer sur son sujet et préparer adéquatement ce rendez-vous historique dont la manche aller est prévue à Kinsasha entre le 24 et le 26 septembre alors qu’il reste à désigner le stade en Algérie devant abriter ce grand évènement prévu le 1er novembre prochain ; date chère à tous les algériens.
On croit savoir que le bureau fédéral de la FAF va trancher la question avant le 15 octobre en choisissant, soit Omar Hammadi de Constantine ou Mustapha Tchaker de Blida. Bravo l’Entente et
 Aidkoum Mabrouk ya louled.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email