-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les victimes des incendies seront indemnisées

Les victimes des incendies seront indemnisées

« Les familles ayant subi des pertes suite aux feux de forêt seront indemnisées. » Telle est la déclaration faite hier à Tizi-Ouzou, dans une conférence de presse, par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui.

Le ministre a précisé que cette indemnisation touchera également les autres wilayas du pays qui ont souffert des feux. Dix-sept wilayas en tout ont été durement touchées par les feux de ce début du mois de juillet, selon Bedoui.

Cette indemnisation sera assurée par l’Office national de prévention contre les catastrophes naturelles. Le règlement aura lieu dès la fin du bilan des pertes qui sera établi par les commissions installées à cet effet.

Le ministre a indiqué que la mise en œuvre de ces opérations d’indemnisation commencera dès la semaine prochaine. Il a mis à profit sa présence à Tizi Ouzou pour aborder un certain nombre de volets en corrélation avec cette tragédie causée par les feux et, bien entendu, la dynamique à enclencher dorénavant pour lutter contre ce genre de catastrophes.

C’est dans ce sens que le ministre a parlé du renforcement des moyens de lutte contre les feux de forêt, tant en amont qu’en aval. C’est le cas des colonnes de la Protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou déjà existantes qui seront renforcées par deux autres.

Il sera aussi question un jour de la mobilisation de canadairs, lorsque l’entreprise chargée du montage d’avions, sise à Sétif, sera opérationnelle. Cette entreprise, selon Bedoui, est le résultat d’un contrat signé entre le ministère de la Défense nationale et une entreprise allemande.

Quant à la polémique engagée par différentes parties sur les responsabilités des uns et des autres dans cette tragédie, le ministre a assuré qu’une enquête sera ouverte par ses services compétents pour déterminer l’origine exacte de ces feux.

L’abnégation et l’engagement des services de la Protection civile et des services forestiers de la wilaya de Tizi-Ouzou ont été soulignés par le ministre, mettant ainsi un terme aux propos tenus sur d’éventuelles négligences des éléments de la Protection civile. Bedoui a également mis en avant le grand mérite des services de sécurité, notamment des éléments de l’ANP.

Notons enfin que le ministre s’est déplacé à la commune d’Aït-Yahia Moussa, plus exactement au village Aït-Rahmoune qui a enregistré une perte humaine.

Il s’est rendu au domicile de la victime où il a présenté ses condoléances à la famille, l’assurant du soutien total de l’Etat. Bedoui a discuté également avec les citoyens de ce village sévèrement touché par le feu et écouté leur version sur cette funeste journée.

La victime, Rabah Kerouane, a été évacuée vers l’hôpital, où elle décédera après son admission, par les habitants de ce village. Un octogénaire a témoigné que pas la moindre autorité n’a manifesté sa disponibilité à assurer le moindre secours.

« Le président de l’APC a carrément fermé son portable pour ne pas recevoir nos appels au secours « , a témoigné ce vieil homme. Les éléments de la Protection civile n’ont pas non plus rejoint ce village qui était la proie des flammes.

Quant à la personne décédée, elle a trouvé la mort en essayant d’éteindre le feu qui menaçait sa maison. Le malheureux, en voulant de sauver sa maison, a été surpris par les flammes devenues incontrôlables tant les vents étaient fort.
Soulignons enfin que les flammes ont causé la mort d’un nombre considérable d’animaux domestiques. En tout, 200 têtes ont péri.

Les volatiles et les abeilles ne sont pas comptabilisés. Idem concernant la faune sauvage. C’est un paysage désastreux qui s’offre à l’œil de ce côté de la daïra de Draâ El Mizan. Beaucoup d’arbres sont entièrement calcinés.

Le directeur de l’Office national de gestion des catastrophes naturelles, Tahar Melizi, présent parmi le cortège ministériel, a déclaré en aparté au Jeune Indépendant que l’institution qu’il dirige veillera à la campagne de reboisement des espaces forestiers de la wilaya de Tizi-Ouzou.

L’homme s’est montré très discret. Il n’en demeure pas moins cependant que Tahar Melizi n’a pas pu cacher son émoi devant un tel désastre. Il n’était pas le seul d’ailleurs à subir le coup dur des conséquences de ces feux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email