-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Verts ratent la première marche

Les Verts ratent la première marche

La sélection nationale algérienne, qui a remis son titre en jeu vendredi en Egypte, a mal entamé sa nouvelle aventure continentale, en s’inclinant devant la sélection du pays organisateur sur le score de 22 à 18.

Une sortie de piste qui a laissé sceptiques les fans du sept national tant il y a beaucoup à dire sur la manière dont les camarades de Berkous ont évolué. Des ratés impardonnables en attaque et une défense loin d’être rassurante devant un dernier rempart qui fait déjà regretter le départ à la retraite de Slhadji, le héros de la dernière consécration à Alger. 

Une satisfaction quand même : la découverte, pour ne pas dire l’émergence, de deux nouveaux capés qui ont montré de grandes dispositions techniques et physiques rassurantes quant à l’avenir du sept national. Le rendez-vous de titans entre le tenant du titre et le pays organisateur n’a pas tellement tenu ses promesses.

Les deux antagonistes de la soirée ont joué avec le frein à la main, et la victoire des Pharaons, certes méritée, est loin de laisser croire qu’ils sont plus forts. Sur le parquet de la salle omnisports du Caire, le début des débats est resté équilibré (3-3) après 10 minutes de jeu, et 6-6 après 20 minutes de jeu. Malgré un bon début de la défense et quelques arrêts du gardien, les Verts se sont montrés plutôt maladroits en attaque, comme ils n’ont jamais été.

Le fait de manquer de concentration dans une salle bouillonnante, et de confondre vitesse avec précipitation a fait perdre aux poulains de Bouchkriou perdent toute leur adresse devant le gardien égyptien. Ce qui devait donc arriver s’est produit au fil des minutes qui s’égrenaient, permettant aux Pharaons de faire la différence, et ce au grand bonheur d’un public acquis tout à leur cause.

Le break s’est fait après vingt-cinq minutes en toute logique (10-6).
Les algériens ont tenté de réagir mais en vain. Mokrani a éprouvé énormément de difficultés à faire bouger la défense adverse, et les tentatives de Abdi et Berkous ont buté sur un gardien en réussite. Et ce n’est qu’un juste reflet si les locaux ont terminé la première mi-temps en leur faveur sur le score de 11-7.

Après la pause-citron les Verts ont tenté de réagir, en vain. Un écart conséquent (16-10) sanctionné les 40premières minutes de jeu, puis 18-12 après trois quarts d’heure.

Les Algériens, ont essayé tant bien que mal de limiter la casse mais le sept du pays organisateur qui a senti l’incapacité de son adversaire à refaire surface s’est contenté de gérer son avance en choisissant de se préserver pour la suite.

L’Egypte a annoncé la couleur, l’Algérie n’a donc plus le droit à l’erreur si elle espère atteindre l’objectif fixé par le coach national Salah Bouchkriou, à savoir une place pour le prochain Mondial. Pour résumer de cette première sortie des Verts au bord du Nil, on mettra en exergue la bonne prestation du jeune ailier Saker (4 buts), ainsi que de Daoud Hichem, le demi-centre qui a fait douter quelque peu les Egyptiens en réduisant, à chaque fois, la marque.

Idem pour Berkous, auteur lui aussi de 4 réalisations. Le flop de la soirée est signé Mokrani, qui a raté son match en défense et en attaque. La sélection nationale a livré hier, à 14 h, son second match du groupe face au Gabon, défait lui aussi lors de sa première sortie par le Maroc (29-23).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email