-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Verts affûtent leurs armes à Sidi Moussa

Les Verts affûtent leurs armes à Sidi Moussa

Le stage de l’équipe nationale sous la houlette de l’entraineur Christian Gourcuff a débuté lundi au du CTN de Sidi Moussa et a vu l’arrivée de la majorité des sélectionnés. Apparemment, les choses sérieuses ont commencé mardi puisque tout le groupe était au complet.

Ce qu’il faut retenir de ce deuxième regroupement entrant dans le cadre des matches qualificatifs pour la CAN 2015 au Maroc est que le sélectionneur national a prôné la stabilité, en convoquant le même effectif au nombre de 24, ayant pris part au dernier stage de septembre où l’on dénombre la mise à l’écart de certains éléments et le retour de deux ex-capés, en l’occurrence Ziti et Doukha. Sur la liste de joueurs convoqués pour le stage devant s’étaler du 6 au 16 octobre, il y a lieu de signaler que 5 éléments ayant effectué le déplacement en Ethiopie ont été sacrifiés.

Il s’agit de Cédric, Chaouchi, Karaoui, Hasek et Zeffane. En revanche, on notera le rappel du gardien de la JSK Doukha qui est somme toute logique au vu de ses prestations exceptionnelles depuis l’entame de la compétition, alors que l’ex-coach de Lorient a préféré Ziti au jeune Zeffane pour le poste de latérale droit comme doublure du Rémois Aïssa Mandi. Il semble que le choix du défenseur de la JSK a été motivé par sa régularité et son capital expérience par rapport au joueur lyonnais, qui a besoin de temps pour s’aguerrir et a tout l’avenir devant lui.

La préparation sur du tartan

La première manche devant se jouer sur un terrain en pelouse synthétique à Blantyre, face au Malawi, le choix du gazon synthétique est une stratégie des Flammes qui cherchent à en tirer profit, sachant que les Fennecs sont habitués à évoluer sur des terrains en gazon naturel. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé l’entraîneur des Verts à axer sa préparation pour la circonstance sur une pelouse similaire à celle qui abritera, le 11 octobre la première confrontation entre le Malawi et l’Algérie. Une manière de permettre à ses joueurs de s’adapter à ce type de pelouses même si le temps est assez court.

Opération six points

Les troisième et quatrième journées pourrait être décisive pour Bouguerra et consorts car dans le cas où les Guerriers du Désert fassent le plein lors de la double confrontation avec le Malawi, ils auront tout simplement composté leur billet pour la phase finale de la CAN qui se déroulera au Maroc à partir du 17 janvier 2015.

L’EN totalisera ainsi 12 points qui seront suffisants pour atteindre ce premier objectif. Il n’y aucun de doute que le sélectionneur national ne ménagera aucun effort pour booster ses troupes à se maintenir sur la dynamique positive enclenchée en septembre avec à la clé deux succès réussis respectivement face à l’Ethiopie à Addis Abéba et au stade Tchaker devant l’un des favoris du groupe à savoir le Mali. Il n’en demeure pas moins que le Breton prendra en considération le problème de récupération qui s’est posé lors des deux premières journées, lorsque Brahimi et ses coéquipiers ont terminé la rencontre contre le Mali sur les genoux car ils la n’étaient pas au top physiquement c’était le début de saison.

Ceci dit, vu que pour les deux prochains rendez-vous, les joueurs algériens ne bénéficieront que de trois jours pour préparer le match retour, ce qui amènera l’entraîneur de la sélection nationale à se pencher sur cette situation bien que ses joueurs soient au mieux de leur forme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email