-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Verts à l’épreuve du Mali

Les Verts à l’épreuve du Mali

Quatre jours après sa victoire ramenée d’ethiopie, l’équipe nationale croisera le fer, mercredi avec la sélection du Mali, logique vainqueur du Malawi, au stade Mustapha-Tchaker , et ce pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2015.

Un match très important pour les deux sélections, qui aborderont la partie avec la ferme intention de confirmer leur belle performance de la 1re journée et de s’imposer en véritable leadership du groupe B.

Logiquement, les Algériens et les Maliens sont bien placés pour composter leur billet pour la phase finale, qui se déroulera au Maroc.
Mais pendant la phase des éliminatoires, les protégés de Kasperzack s’en donneront à cœur joie de prendre leur revanche sur les Fennecs qui leur ont barré le chemin du Brésil. Feghouli et ses coéquipiers sont appelés à confirmer leur suprématie en allant chercher un succès sur la pelouse de Tchaker.

De plus, les Verts, plus que jamais en confiance et libérés après un Mondial exceptionnel, n’ont pas droit à l’erreur car ils doivent défendre leur statut de joueurs invincibles dans leur jardin fétiche de Tchaker, devant les inconditionnels de la balle ronde.
La rencontre d’aujourd’hui ne sera pas une sinécure car l’adversaire, il faut le reconnaitre n’est pas l’Ethiopie, est d’un gros calibre renfermant des joueurs talentueux qui ont des atouts à même de repartir avec les trois points.

Quelle stratégie face au Mali ?

Depuis le match de l’Ethiopie, on ne cesse de vanter le nouveau système de jeu mis en œuvre par le technicien français avec deux récupérateurs. Ce qui laisse des espaces entre l’arrière-garde et l’entrejeu, en l’absence de sentinelle. Cela pourrait être fatale face aux coéquipiers de Seydou Keita, qui ne se feront pas prier pour exploiter à bon escient les brèches.

D’ailleurs, lors de la rencontre de samedi dernier, les Ethiopiens se sont créé des occasions franches de buts à partir de l’axe, ce qui explique la fébrilité et le manque d’assurance à l’arrière. La question qui se pose : le nouvel entraîneur des Verts adoptera-t-il la même stratégie ou alors apportera des réglages afin de sceller toutes les brèches car l’adversaire est redoutable.

Des changements en perspective

A la fin de la rencontre ayant mis aux prises l’Ethiopie et l’Algérie, samedi dernier, le sélectionneur national n’a pas écarté l’éventualité d’apporter des changements dans la composante qui devra donner la réplique ce soir aux Maliens, car il possède un banc dense et performant. Le gardien M’Bolhi a encore une fois prouvé qu’il est le numéro 1 incontesté après sa belle prestation face aux Walyas, une confirmation de son Mondial époustouflant.

En ce qui concerne le compartiment défensif, Gourcuff ne compte pas le chambouler puisqu’il a donné entière satisfaction selon les propos du Français. En revanche, l’effet de l’altitude a eu un impact sur les joueurs, c’est la raison pour laquelle le coach des Fennecs pourrait procéder à des changements qui toucheront l’entrejeu et l’attaque.
La décision ne sera cependant prise que le jour du match, dans le cas où les joueurs n’auraient pas récupéré.

Il n’en demeure pas moins que l’éventualité de reconduire le même onze est d’actualité ou, à défaut, l’incorporation de deux ou trois éléments est fort envisageable on pense à Bentaleb, Boudebouz et Belfodil ou Mahrez à la place de Taider, Feghouli et Slimani.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email