-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les vacances d’hiver compromises : Flambée record de l’euro

Les vacances d’hiver compromises : Flambée record de l’euro

Les vacances d’hiver et la fête du nouvel an à l’étranger risquent d’être annulées par des milliers d’Algériens car le taux de change de l’euro a atteint son paroxysme sur le marché parallèle des devises de la capitale.

A Alger, jeudi 7 décembre, le célèbre marché parallèle des devises du Square, en plein cœur de la capitale, a connu une journée très particulière. Le prix de l’euro à la vente a en effet atteint les 210 dinars. Avant le début du mois de décembre, le taux de change n’atteignaient pas les 202 dinars pour un euro.

Pour les cambistes, il s’agit d’un simple contrecoup, très attendu d’ailleurs, suite à la forte demande en euro, en sus du coût du baril de pétrole sur le marché mondial, lequel stagne autour des 63 dollars, mais aussi de l’arrivée des fêtes de fin d’année.

Ainsi, durant la journée de jeudi passé, dans les marchés parallèles d’Alger, notamment au Square, au marché Clauzel ou encore celui d’El-Biar, les habitués ont été surpris, voire abattus moralement, par le prix de l’euro.

Pour eux, il s’agit-là d’un prix record jamais atteint depuis des dizaines d’années. En revanche, pour les cambistes, le prix est normal vu la forte demande en euro à l’approche de fêtes de fin d’année, le nombre des voyageurs algériens vers l’étranger battant tous les records.

Pis encore, selon les cambistes, le prix de l’euro va encore augmenter d’ici quelques jours car il y est enregistré une forte augmentation des achats effectués par les ménages, mais aussi le déplacement de nombre d’Algériens pour les soldes d’hiver à l’étranger. Par ailleurs, les vacances qui arrivent à grands pas, soit le 21 décembre prochain, ont aussi affecté le prix de l’euro sur le marché parallèle des devises.

L’euro sera plus cher

Abasourdis par le taux de change de l’euro au parallèle, les acheteurs, en ce mois de décembre, ont cherché, auprès des vendeurs de devises, les raisons de cette énième envolée du prix de l’euro. La réponse des cambistes reste la même : « On est à quelques semaines du nouvel an, donc, le prix de l’euro augmente.

De plus, il y a de moins en moins d’euros sur le marché des devises, ce qui a, entre autres, fait grimper le prix. »
Mohamed, un habitué cambiste à Alger, a même conseillé d’acheter maintenant car, explique-t-il, « dans quelques jours, le prix de l’euro va s’envoler. Il risque même d’atteindre un seuil historique jamais atteint sur le marché parallèle ».

En face, les acheteurs sont sceptiques. C’est le cas d’un jeune acheteur, Samir, âgé d’une quarantaine d’années, qui a été très surpris par le coût de l’euro. Sa surprise fut si grande qu’il a choisi de rebrousser chemin, préférant attendre quelques jours, peut-être que d’ici là, le prix de l’euro serait plus clément. Un faux espoir en fait puisque dans quelques jours, le prix de la monnaie européenne sera encore plus inabordable.

Ce jeune Algérois, comme beaucoup d’autres, comptait aller en France pour des affaires, mais son voyage risque fortement d’être annulé suite à cette hausse vertigineuse de l’euro. « Je m’attendais à un prix fort de l’euro, mais pas à ce point (210).

Là, c’est trop. Il est vrai qu’à cette période de l’année, le prix de l’euro connaît toujours une hausse, aussi, je préfère temporiser, surtout que mon voyage n’est pas pour tout de suite. Peut-être que d’ici la fin du mois, je pourrai l’acheter à un prix moindre », a-t-il expliqué.

Les acheteurs en colère

En dépit des multiples explications données par les cambistes afin de convaincre les clients d’acheter l’euro en ce moment, la plupart de ces derniers restent prudents et préfèrent patienter un peu.
Cependant, certains acheteurs sont tout simplement en colère. « Ils possèdent des sommes en euro colossales.

Ces cambistes tentent de nous faire croire à leur thèse mensongère alors que le prix est clairement exagéré », a expliqué un habitué du marché parallèle des devises d’Alger.

Au Square, au marché informel de Salembier, tout comme dans les locaux spécialisés dans l’échange des devises, dont le marché Clauzel en plein centre d’Alger, tous les cambistes vendent l’euro au même prix.

Les explications sont également les mêmes. Néanmoins, malgré la colère de certains clients, la demande en euro se fait de plus en plus pressante. 

Le contexte a ainsi pesé de tout son poids. En effet, les vacances de fin d’année approchent à grands pas et de plus en plus d’Algériens voyagent durant cette période, certains pour faire des achats qui coïncident avec la période des soldes d’hiver et d’autres pour seulement passer un séjour agréable à l’étranger. Profitant de ce rush sur l’euro, les vendeurs, pour leur part, ont placé la barre vraiment haute en proposant un prix fou à leurs clients.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email