Les usmistes sauvent l’honneur du football algérien – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Les usmistes sauvent l’honneur du football algérien

Les usmistes sauvent l’honneur du football algérien

Courage et détermination. L’USM Alger a fait plus que tenir le coup et arrache une qualification certes aux forceps mais amplement méritée devant l’AS FAR de Rabat au terme d’un match riche en rebondissements et en buts. 

Défaits (3-2) contre le cours du jeu, en plus d’un arbitrage égyptien qui a fait des siennes comme on le craignait, les unionistes algérois se sont bien battus et fait preuve d’héroïsme dans un climat hostile. Rétablissant le score à deux reprises, les Algériens vont finalement s’incliner (3-2), heureusement sans incidences, sur un penalty dans les arrêts de jeu qui auront duré près de 12 longues minutes, puisqu’à l’aller la bande à Benchikha, qui a réussi son coup, l’avait emporté 2-0 en mettant un pied en ½. Dans un stade Moulay Abdellah de Rabat comme à son habitude en feu, le club de Soustara, pris à la gorge d’entrée, est surpris très tôt (8emn) au score, sur un auto-goal d’Oussama Chita.

Sans paniquer et solidaires, les Rouge et Noir gardent la tête froide et ne tardent pas à égaliser quatre minutes plus tard (12emn), Radaouani, déjà buteur à l’aller, récidivant en faisant mouche. Au courage toujours et bien en place, les Algériens tentent tant bien que mal de tenir face au siège imposé par les Marocains juste après le retour des vestiaires. Ces derniers parviennent, avec l’aide d’un arbitre qui confirmera les craintes des fans algériens psychologiquement au point, à doubler la mise à la 60e minute.

Le temps de reprendre leurs esprits, et sur un chef-d’œuvre de Khaled Bousseliou, qui installe un silence de cathédrale dans un stade de Rabat perdant subitement la voix, en égalisant à nouveau (77e) sur un bijou de lob à enseigner dans les écoles de formation. Dès lors, la messe est dite, l’USMA les deux pieds dans le dernier carré n’avait plus rien à craindre même si l’arbitre entretiendra le suspense (plus de dix minutes d’arrêts de jeu) en accordant (98+8) un penalty aux FAR qui reprennent l’avantage (3-2) non sans dire adieu, malgré une partialité évidente de l’homme en noir, à la « remontada » promise à leurs supporters.

Un coup de maître pour les « Rossonerri » qui maintiennent ainsi le rêve désormais plus que possible, de remporter le précieux trophée. D’autant plus possible qu’en carré d’as, face aux Ivoiriens de l’ASEC Mimosas, ils auront l’avantage de se déplacer à Abidjan à l’aller avant de recevoir à domicile au retour au stade du 5 Juillet dans une autre soirée de fête qui s’annonce déjà haute en couleurs. Ça sent vraiment bon l’intronisation cette fois plus que jamais. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email