-- -- -- / -- -- --
Monde

Les USA «prêts» à lancer une cyberattaque contre la Russie

Les USA «prêts» à lancer une cyberattaque contre la Russie

La Main du Kremlin n’a qu’un rêve : saper l’élection présidentielle aux États-Unis, assure le renseignement américain. Afin de faire face à la menace russe, les hackers militaires américains auraient pénétré les systèmes de commandement du Kremlin.

Le 8 novembre, jour des élections présidentielles aux États-Unis, approche et les responsables américains restent profondément préoccupés par le fait que la Russie puisse utiliser ses capacités cybernétiques pour tenter de torpiller le scrutin.

Pour combattre cette menace « sans précédent  », les hackers américains auraient pénétré le réseau électrique, le réseau de télécommunications et les systèmes de commandement du Kremlin pour réaliser une cyberattaque contre la Russie, annonce la chaîne NBC News citant une source au sein du renseignement américain. « Les cyberarmes ne seront déployées que dans le cas peu probable où les États-Unis seraient attaqués de manière significative  », affirme la chaîne.

Certains médias américains ont insinué à plusieurs reprises que les serveurs du parti démocrate avaient été piratés par des hackers « russes  » — et les journalistes de déduire que la Russie souhaitait influencer l’issue de la présidentielle américaine. En outre, les services de renseignement américains ont à plusieurs reprises laissé entendre que la Russie soutenait ainsi la candidature du républicain Donald Trump.

Néanmoins, le FBI ne fait aucun commentaire officiel sur le déroulement de l’enquête. Prenant la menace au sérieux, Moscou a adopté des mesures de protection bien réelles.

« La Russie prend des mesures visant à assurer sa sécurité cybernétique compte tenu de la situation actuelle et des menaces auxquelles fait face le pays », a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov. Il a ainsi commenté les informations de certains médias selon lesquels des serveurs russes, y compris ceux de Kremlin, seraient devenus la cible d’attaques de la part des hackers militaires américains.

« Des mesures visant à assurer la sécurité cybernétique et informationnelle sont en train d’être prises conformément à la situation actuelle et aux menaces qui nous sont adressées au niveau officiel par d’autres Etats », a déclaré M.Peskov.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré de son côté que les accusations visant Moscou étaient « absurdes  ». M. Poutine a pour sa part déclaré que la Russie travaillerait avec tout président américain choisi par le peuple américain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email