-- -- -- / -- -- --
Monde

Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang

Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang

Les États-Unis se disent prêts à se mettre à la table des négociations avec la Corée du Nord à condition que Pyongyang mette fin à son programme nucléaire.

Les États-Unis s’engagent à lancer des négociations avec la Corée du Nord dès que Pyongyang mettra en œuvre une politique de dénucléarisation, a déclaré lors d’un point de presse la porte-parole du Département d’Etat, Heather Nauert.

« Pour qu’on lance des négociations avec la Corée du Nord, il faut qu’elle s’engage sur la voie de la dénucléarisation », a-t-elle indiqué, tout en soulignant qu’aucune tentative n’avait été faite dans cette direction.

Selon elle, les États-Unis restent toujours « préoccupés par les provocations que la Corée du Nord n’a de cesse d’entreprendre ». P

yongyang a procédé à des dizaines de tirs de missiles et à deux essais nucléaires depuis le début 2016. La Corée du Nord cherche à mettre au point un ICBM capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain, ce qui, selon le président américain Donald Trump, « n’arrivera pas ». 

Le Conseil de sécurité de l’Onu avait adopté à l’unanimité vendredi un nouveau texte sanctionnant une petite vingtaine de responsables et entités nord-coréens.
Des diplomates à l’Onu ont dénoncé comme une provocation les derniers tirs de missiles nord-coréens, mais aucune réunion du Conseil de sécurité n’est prévue dans l’immédiat.

Signalons que Pyongyang s’est félicité le 9 juin courant du « test réussi » d’un nouveau type de missile destiné à frapper tout bâtiment ennemi qui menace rait la Corée du Nord, communique l’agence officielle nord-coréenne KCNA. Le test des nouveaux missiles de croisière sol-mer a été supervisé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en personne.

Selon KCNA, les nouveaux missiles sont capables de frapper n’importe quel navire ennemi qui tenterait une offensive militaire contre la Corée du Nord. Les missiles tirés jeudi ont suivi une trajectoire de 200 km avant de tomber en mer hors de la zone économique exclusive du Japon. 

L’agence KCNA précise qu’il s’agit d’un premier test des missiles dévoilés lors du défilé militaire d’avril à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord.

Les missiles ont été développés par l’académie nord-coréenne des sciences de défense nationale, frappée de sanctions de l’Onu pour sa participation aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. Selon l’agence sud-coréenne Yonhap, il s’agit du cinquième essai de missiles depuis l’arrivée au pouvoir, début mai, du nouveau président sud-coréen Moon Jae-In. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email