-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les universités algériennes font un «bond» selon Mebarki

Les universités algériennes font un «bond» selon Mebarki

Le « bond en avant » effectué par les universités algériennes au classement Webometrics University-2015 « reflète l’importance des investissements consentis par l’Etat pour développer l’enseignement supérieur », a indiqué avant-hier à Mila le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki.

Intervenant à l’ouverture d’une conférence sur « Le rôle des technologies de la communication dans le développement local », organisée au centre universitaire Abdelhafid-Boussouf, le ministre a souligné que les efforts se poursuivaient pour hisser l’université algérienne, à travers, notamment, l’amélioration de la qualité de l’encadrement et la modernisation des programmes d’enseignement, au rang des universités mondiales performantes.

Ce classement, rendu public la semaine dernière, a classé cinq (5) universités du pays à des places précédant le 2.000ème rang, sur un total de plus de 24.000 universités du monde, a rappelé M. Mebarki qui s’est attardé sur les efforts déployés par l’Etat pour promouvoir l’enseignement supérieur sur les plans infrastructurel et pédagogique.

Dans ce contexte, le ministre a indiqué que l’amélioration du service public à travers l’ouverture d’autres infrastructures pédagogiques, l’accompagnement et l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur, par le perfectionnement de l’encadrement, figure parmi les objectifs phares que son département s’emploie à atteindre.

Une « exploitation optimale » de ce qui existe déjà en matière d’infrastructures pédagogiques permettrait à l’université Algérienne de réaliser d’autres « sauts qualitatifs », a souligné le ministre, appelant les responsables concernés à opter pour des partenariats entre universités pour améliorer davantage le niveau des études supérieures.

L’adaptation de la formation universitaire aux besoins du marché du travail constitue également « un des éléments importants » que le gouvernement s’emploie à concrétiser, a également indiqué M. Mebarki, rappelant les mesures récemment prises pour une meilleure intégration des diplômés du système LMD (licence-master- doctorat) dans le monde du travail.

« L’étudiant doit être mis au coeur de la réforme de l’université », a affirmé le ministre, mettant en relief l’importance de « s’ouvrir sur le monde et sur les avancées technologiques enregistrées dans les divers domaines de la vie ».

M. Mebarki avait visité, à son arrivée à Mila, les différents départements du centre universitaire Abdelhafid-Boussouf fort d’un effectif de près de 7.000 étudiants qui poursuivent des études supérieures dans sept (07) spécialités.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email