-- -- -- / -- -- --
Monde

Les troupes de Kiev utilisent des armes chimiques

Les troupes de Kiev utilisent des armes chimiques

Les troupes ukrainiennes utilisent des armes chimiques dans la région de Donetsk, a indiqué Miroslav Roudenko, député du parlement de la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR), sur les ondes de la radio lettone Baltkom.

« Selon nos combattants, les troupes ukrainiennes utilisent des munitions chimiques sur le territoire de la DNR. Il s’agit de munitions qui explosent en dégageant un gaz qui affecte les organes des sens », a déclaré M. Roudenko. Les insurgés ont annoncé début juillet que l’armée ukrainienne avait utilisé une arme chimique inconnue dans le village de Semenovka, dans la banlieue de Slaviansk. Deux combattants des forces d’autodéfense ont été hospitalisés dans un état grave.

Début août, le Comité d’enquête de Russie a déclaré avoir obtenu des preuves de l’usage de bombes au phosphore blanc et à sous-munitions par les troupes pro-Kiev lors des bombardements des quartiers résidentiels dans l’est de l’Ukraine. L‘utilisation de ces armes contre les civils est interdite par les conventions internationales. En juillet, l’armée ukrainienne a utilisé des bombes au phosphore dans le sud-est de l’Ukraine, selon Viktor Poznikhir, chef adjoint de la direction des opérations de l’Etat-major général des Forces armées russes.

« Nous avons des preuves de l’utilisation de munitions au phosphore dans des villes et villages ukrainiens », a indiqué le général Poznikhir à la chaîne de télévision Rossia 24. Selon le général, les munitions utilisées par l‘armée ukrainienne tombaient à « une grande vitesse (à la différence des obus éclairants) », leurs éléments se dispersaient « sur un vaste territoire en produisant une pluie d’étincelles », la chute des bombes provoquait des « incendies importants et la température de combustion était très élevée ».

Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril une opération spéciale d’envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l’Ukraine suite au renversement du régime du président Ianoukovitch le 22 février dernier. La Russie qualifie cette opération de « punitive » et appelle les dirigeants ukrainiens à y mettre fin. Des experts russes et des membres de forces d’autodéfense populaire de Donetsk et de Lougansk ont déjà dénoncé l’utilisation par l’armée ukrainienne de bombes au phosphore blanc et à sous-munitions interdites par les conventions internationales.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email