-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les travailleurs menacent d’une grève après les vacances scolaires

Les travailleurs menacent d’une grève après les vacances scolaires

L’Union nationale des travailleurs du secteur de la solidarité nationale affiliée au Snapap monte au créneau. Le syndicat qui dénonce l’absence de dialogue avec la tutelle appelle les travailleurs à une grève nationale juste à la fin des vacances scolaires.

Il n’est plus question pour les travailleurs du secteur de la solidarité nationale de faire marche arrière, et ce, jusqu’à l’aboutissement de leur plate-forme de revendications. Et comme pour les enseignants de l’éducation, la révision du statut particulier est l’un des points sur lesquels, la situation réside.

Les travailleurs de la solidarité nationale réclament l’application et le suivi sur le terrain du projet. L’Union nationale des personnels du secteur de la solidarité nationale convoquera, en effet, son conseil national en session extraordinaire, au cours de cette semaine pour évaluer la situation des lieux et réfléchir à la durée de la grève.

Joint par téléphone, le président de l’Union nationale des travailleurs de la solidarité nationale, M. Bouriba Mohamed a brandi la menace d’aller vers une grève nationale qui touchera tous les secteurs de la fonction publique.

Il a condamné, par ailleurs, l’attitude du ministère qui a « fermé toutes les portes du dialogue ». « Par conséquent, nous avons décidé de convoquer cette semaine à une réunion extraordinaire du conseil national pour prendre les décisions qui s’imposent ».

De ce fait, les travailleurs du secteur de la solidarité nationale se disent plus que jamais déterminés à aller plus loin dans leur lutte syndicale afin d’exiger une réponse favorable à leur plate-forme de revendications qui date de plusieurs années et qui s’articule autour de « la révision du statut particulier de la Fonction publique en intégrant les spécificités de chaque corps, le droit des travailleurs à la promotion après dix ans de service, l’application de l’indemnité de soutien pédagogique qui a été réévaluée à 15%, avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2008, l’amélioration des conditions de travail et l’instauration d’une indemnité spécifique sectorielle semblable à celle du secteur de l’éducation nationale ».

Aussi, l’application des procédures de la prise en charge du dossier de la médecine du travail, l’intégration de tous les travailleurs contractuels et le respect des libertés syndicales figurent également dans cette plate-forme. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email