-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les travailleurs de l’éducation en sit-in mardi prochain

Les travailleurs de l’éducation en sit-in mardi prochain

La Fédération nationale des travailleurs de l’éducation nationale, affiliée au Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap), revient à la charge en appelant l’ensemble de ses adhérents à observer un rassemblement national, mardi prochain, devant le siège du ministère de l’Éducation.

La grogne sociale dans le secteur de l’éducation reprend de plus belle. Après un premier trimestre caractérisé par la stabilité, les travailleurs de ce secteur renouent avec la protestation. Ils dénoncent le mutisme et l’indifférence affichés par la tutelle devant sa plateforme de revendications.

La décision de recourir à la protestation a été prise par le conseil national dudit syndicat en guise de protestation contre la non-prise en charge de ses revendications, notamment en ce qui concerne la révision du statut particulier du secteur de l’Education.

« Le ministère a reçu la plateforme de nos revendications le 11 novembre 2015 mais n’à pas daigné répondre. Nous n’avons reçu aucune réponse de la part de la tutelle, qui prétend toujours à l’ouverture des portes du dialogue », a martelé la fédération dans un communiqué rendu public, hier.

De ce fait, cette entité syndicale qui est affiliée au Syndicat national autonome des personnels de l’administration (SNAPAP) a décidé de passer à l’action pour se faire entendre.
Cette fédération, est-il utile de le rappeler, a rejeté la charte d’éthique cosignée récemment par la tutelle et des syndicats du secteur.

« La Fédération nationale des travailleurs de l’éducation a décidé d’organiser un rassemblement de protestation, le 29 décembre prochain, devant le siège de la tutelle, pour faire aboutir ses revendications », a fait savoir le même document.

Il s’agit de la révision du statut particulier et du statut général de la Fonction publique qui a consacré des dysfonctionnements entre les travailleurs du secteur. Les travailleurs de l’éducation mettent en avant la nécessité de mettre en place des réformes profondes dans ce secteur, notamment en ce qui concerne le côté pédagogique et l’organisme éducatif, « afin d’aller vers une école de qualité », a indiqué la même source.

La même organisation syndicale a mis en avant, également, la réduction de l’IRG afin d’assurer aux travailleurs un salaire digne qui couvre leurs besoins, et la régularisation des salaires des retraités.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email