-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les travailleurs de la formation professionnelle menacent de revenir à la charge

Les travailleurs de la formation professionnelle menacent de revenir à la charge

Le Syndicat national autonome des travailleurs de la formation professionnelle (SNTFP) menace d’entamer la nouvelle année par des actions de protestation. Une décision qui a été prise suite à la négligence de la plateforme de revendications des adhérents de cette section syndicale par le ministère de tutelle.

Après une bonne période d’accalmie, le syndicat national des travailleurs de la formation professionnelle revient à la charge pour exiger la prise en charge de sa plate-forme de revendications. « Le retour aux actions de protestation est devenue une obligation, notamment face à la situation qui perdure dans le secteur de la formation professionnelle », a indiqué le syndicat dans un communiqué rendu public, hier.

De ce fait, le conseil national tiendra une réunion, la fin du mois courant, pour décider d’une action de protestation », lit-on dans le même communiqué. Le syndicat justifie cette décision par la fermeture des portes du dialogue avec le ministère de la formation et de l’enseignement professionnel. « Le gel de notre action de protestation qui a été décidé, depuis presque une année, était suite à la promulgation de la circulaire 186 du premier ministre portant sur l’ouverture du dialogue avec les partenaires sociaux, mais en vain, car le ministère de la tutelle continue toujours de fermer les portes du dialogue avec notre syndicat », a expliqué, le SNTFP. 
Ce dernier, a regretté le fait que tous les secteurs ont connu des révisions du statut particulier des travailleurs, « sauf celui de la formation professionnelle, a martelé, la même source. En dénonçant les pratiques « abusives », exercées à l’égard des syndicalistes, notamment « dans les wilayas de Bejaia, Sétif, et Constantine, dont plusieurs travailleurs ont été exclus de la promotion », a fait savoir, ladite organisation syndicale. 

Concernant les revendications avancées par le SNTFP figure, la modification du statut particulier des corps communs et ouvriers professionnels avec leur intégration dans le secteur, la révision du régime indemnitaire de tous les travailleurs, et l’abrogation de l’arrêté ministériel interdisant aux enseignants du secteur l’accès au poste du directeur du centre de formation.

Les travailleurs de la formation professionnelle réclament, également, la révision de la nomenclature des maladies chroniques contractées par les enseignants du secteur, la prime du sud et d’accorder aux fonctionnaires le droit de connaître la note d’évaluation servant de base pour le calcul de la prime de rendement

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email