-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les tours de contrôle des aéroports de Gharadaïa, Tamanrasset et Constantine

Les tours de contrôle des aéroports de Gharadaïa, Tamanrasset et Constantine

C’est au ministre des Travaux publics et des Transports qu’a échu l’inauguration des visites ministérielles dans la cité Constantinoise. Abdelghani Zaalene a effectué hier une sortie sur le terrain dans la capitale de l’Est.

Le ministre a en fait peu chômé tant les projets en suspens sont légion dans son secteur à Constantine.L’aéroport, le tramway, le fameux tunnel de Djebel Ouehch, dont les travaux semblent s’éterniser ou encore le pont transrhumel baptisé du nom du bey Salah, dont l’inauguration à la hâte a révélé quelques semaines plus tard des lacunes dans le système d’évacuation des eaux pluviales.

Abdelhghani Zaalene a entamé sa visite par l’aéroport où il a été accueilli par les autorités de la wilaya. Il inspectera ainsi les travaux de la future tour de contrôle d’un des plus importants aéroports du pays. 

Des explications lui seront fournies par le directeur général de l’Entreprise de gestion des aéroports. L’on apprend ainsi que cinq structures aéroportuaires vont être dotées de nouvelles tours de contrôle répondant aux normes internationales les plus récentes.

Il s’agit des aéroports d’Alger, d’Oran, de Ghardaia et de Tamanrasset et de celui de Constantine. Le ministre annoncera dans le sillage qu’au moins trois tours, Ghardaïa, Tamanrasset et Constantine seront opérationnelles avant fin 2018. Le pont Salah-Bey sera l’autre halte du ministre.

Zaalene a eu droit à des explications sur le projet de réalisation du conduit d’évacuation des eaux pluviales dont quelques infiltrations au niveau d’un des pylônes présenté comme essentiel avaient été qualifiées de menaçantes pour toute la structure.

Le ministre donnera pour la circonstance le coup d’envoi des travaux. Autre point inquiétant pour les autorités, le tunnel de Djebel Ouehch en l’occurrence, dont les travaux semblent s’éterniser.

Le chantier repris par la société nationale Cosider en février dernier ne montre guère de signe positif. L’ouvrage à l’origine de la résiliation du contrat avec le consortium japonais Coojal, suite à l’effondrement d’une bonne partie en janvier 2014, est à vrai dire loin d’être une mince affaire. La nature argileuse du sol au-dessus du tunnel est qualifiée de véritable contrariété.

Dans le même sillage, la délégation ministérielle passera en revue quelques projets au niveau de la commune de Zighoud-Youcef liés à ce qui a été qualifié de projet algérien du siècle. Le projet de réalisation d’un autre double tunnel de l’autoroute au niveau de cette commune a été passé en revue, ainsi que le point de jonction entre la RN 3 reliant Constantine aux wilayas du Nord (skikda et Annaba) avec l’autoroute Est-Ouest a été inspecté par le ministre.

Zaalene s’est par la suite enquis du taux d’avancement des travaux d’extension de la station du tramway au niveau de la cité Zouaghi-Slimene avant de s’arrêter sur celui de l’avancement des travaux du projet de la nouvelle ligne de ce nouveau moyen de transport devant relier la ville des ponts à la ville nouvelle Ali-Mendjli. Ce projet a également été récupéré par Cosider après la défection de l’entreprise espagnole pour faillite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email