-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les titulaires du DEUA menacent de passer à l’offensive

Les titulaires du DEUA menacent de passer à l’offensive

La colère est à son comble au milieu des détenteurs du DEUA qui demandent au Premier ministre de tenir son engagement quant à la promulgation du décret visant l’équivalence entre la licence de l’ancien régime classique et celle du système en vigueur LMD.

Les détenteurs du diplôme d’études universitaires appliquées des établissements de l’enseignement supérieur (bac+3) DEUA menacent de passer à l’offensive et envisagent de relancer « le combat » en réinvestissant le terrain de la protestation qu’ils ont déserté il y a plusieurs mois. Des actions de protestation tous azimuts sont prévues, à partir du mois de novembre prochain, par ces diplômés qui veulent prendre au mot le Premier ministre qui a soutenu que le recrutement se fait sur la base d’une licence d’enseignement supérieur quelle que soit la durée de la formation.
« Les diplômés en DEUA attendent « impatiemment » la décision du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, d’officialiser le contenu du PV signé le 23 mars dernier et portant sur la « revalorisation » de ce diplôme et leur reclassification. Nous souhaitons qu’il tienne à son engagement », a indiqué Khaled Ghelil, membre de la coordination, représentant les diplômés du DEUA. Pour lui, « il est inconcevable et illogique que les licenciés LMD soient mieux considérés et mieux classés que les détenteurs d’un DEUA alors que les deux détiennent des diplômes délivrés par l’Université algérienne ».

Il faut rappeler, que le PV en question porte sur la reconsidération du diplôme de DEUA avec la licence LMD, a été signé le 23 mars dernier entre le syndicat et le ministre délégué chargé de la Reforme du service public. Cet accord a été conclu suite à une série de protestations menées par les quelque 200 000 détenteurs de ce diplôme. Le ministre s’est engagé, suite à cet accord, de « revaloriser » leurs diplômes par leur reclassification à l’échelle 11 au lieu de 10 dans laquelle ils sont classés actuellement.
Cette revalorisation consiste en la révision du décret ministériel 07-304 promulgué en 2007 et fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires.

L’équivalence de leur diplôme (bac+3) avec la licence LMD constitue la principale revendication des concernés qui exigeaient leur reclassement à la catégorie A, représentant les diplômes universitaires de l’enseignement supérieur au lieu de la catégorie B spécifique au diplôme de la formation professionnelle ou celui de la formation à distance.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email