-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les syndicats menacent de radicaliser le mouvement

Les syndicats menacent de radicaliser le mouvement

Au deuxième jour du débrayage lancé par l’intersyndicale de la fonction publique, les animateurs de ce mouvement ont affiché, en dépit des agissements « illégaux » pratiqués à l’encontre des travailleurs grévistes, leur satisfaction quant au succès de leur action.

Hier encore, plusieurs établissements des secteurs de l’éducation, de la santé et de la fonction publique ont fonctionné au ralenti. L’intersyndicale de la fonction publique dénonce avec force les agissements « illégaux » pratiqués à l’encontre des travailleurs grévistes et appelle les autres syndicats à rejoindre ce mouvement de protestation.

Les syndicats autonomes ont réprouvé également les déclarations du ministre du Travail qui, selon les animateurs de cette action, « fait dans la politique de fuite en avant au lieu d’ouvrir les portes de dialogue avec les partenaires sociaux ».

Selon les animateurs de ce mouvement de protestation, le taux de suivi au deuxième jour de la grève était de 75,30% dans le secteur de l’éducation, tous corps confondus, 75% dans les communes, 74% dans le secteur de la santé publique, 52% dans le secteur de la formation professionnelle, alors que le taux de suivi de cette action observé par les vétérinaires fonctionnaires de l’administration publique a atteint 85,5% dans le secteur de l’agriculture. 

Il convient de souligner que les 13 syndicats autonomes de la fonction publique ont brandi la menace d’aller vers des actions de protestation plus radicales, et ce en usant de tous les moyens légaux.

L’intersyndicale, regroupant 13 syndicats des secteurs de la fonction publique (éducation, santé et administration publique), avait appelé à une grève les 17 et 18 octobre pour l’annulation du nouveau projet de loi relatif à la retraite et au maintien de la retraite proportionnelle en vigueur depuis 1997.

Les syndicats autonomes revendiquent aussi leur association dans l’élaboration du nouveau code du travail ainsi que la préservation du pouvoir d’achat des citoyens, notamment ceux à faibles revenus.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email