-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les syndicats autonomes veulent être impliqués

Les syndicats autonomes veulent être impliqués

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation nationale (Cnapeste) a décidé à l’issu de sa réunion tenue le 04 du mois en cours « d’adhérer à la grève nationale du 17 et18 octobre 2016 et celle du 24 et 25 octobre2016 ». 

Cette décision été prise suite à la lecture de la synthèse des rapports des établissements des trois paliers et le débat qui s’en est suivi », lit-on dans un communiqué de presse qui nous a été transmis et dans lequel aussi il a appelé « à la tenue d’un conseil national d’évaluation et de perspectives après les deux actions de protestation », saluant au passage « l’initiative prise par les syndicats autonomes des différents secteurs, ayant abouti à la création d’un front syndical uni et appelle à son élargissement et à sa consolidation ».

Il a appelé aussi les enseignantes et les enseignants à rester mobilisés et à l’écoute des résolutions des instances de notre syndicat.

Le conseil de wilaya déplore par ailleurs, « l’état dans lequel se débat le secteur de l’éducation de notre wilaya, dont « les irrégularités ayant entaché le mouvement des enseignants dont les suppressions de postes, de la gestion des postes libérés, des inscrits sur les listes d’attente, des affectations des diplômées de l’ENS et des admis au concours de recrutement 2016 ».

« Ces opérations ont été menées, regrette-t-on « sans concertation avec les représentants des enseignants aux commissions paritaires et ont engendré divers désagréments », regrette-t-on. Et la liste est longue.

Il y a aussi « la confection hasardeuse, et opaque des cartes scolaires et administratives qui sont à ce jour objet de modification, le déficit en encadrement administratif et pédagogique a créé une anarchie, voire un blocage dans de nombreux établissements des trois paliers, le délabrement et la vétusté de certaines structures, les manques de dotations en mobilier scolaire et matériel pédagogique sont les autres causes des perturbations et des difficultés auxquels sont confrontés les enseignants des trois paliers ».

Poursuivant son exposé, le conseil de wilaya du Cnapeste parle aussi des « différentes situations administratives et financières qui restent toujours pendantes : le cas des revalorisations, des ponctions à tort, des enseignants ayant terminé leur formation, du retard excessif dans la régularisation des échelons et des heures supplémentaires, du payement des arriérés des enseignants stagiaires et contractuels et autres situations contenues dans les différents procès-verbaux ».

Les décisions de la dernière tripartite ont été la cible de critiques car selon , les rédacteurs du communiqué « celles-ci font peser une véritable menace sur les acquis sociaux des travailleurs », et exige « l’association des syndicats autonomes dans l’élaboration du nouveau code du travail et appelle à la création d’un observatoire national pour l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs maintient sa revendication de départ à la retraite après 25 années de service effectif et la sauvegarde de la retraite proportionnelle et de la retraite anticipée » et se dit « mécontent quant aux lenteurs constatées dans la gestion du dossier relatif aux logements dit Dantin et des autres logements en situation de blocage et attend de la direction de l’éducation l’assainissement du parc logement appartenant au secteur de l’éducation ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email