-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les syndicalistes de l’UGTA mobilisés contre Sidi Saïd

Les syndicalistes de l’UGTA mobilisés contre Sidi Saïd

Les syndicalistes de la « base » affiliés à l’UGTA envisagent un « important rassemblement » devant le siège de la Centrale UGTA, Place du 1er mai à Alger.
Le but : exiger encore une fois le départ du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd. Selon des sources proches de la protesta, les manifestants auront à scander les slogans qu’ils ne cessent de brandir depuis le 22 février, et même bien avant le premier vendredi du mouvement anti-Bouteflika : « Sidi Saïd dégage » ; ou encore « La Centrale syndicale n’est pas à vendre ». « Nous voulons récupérer l’UGTA et la mettre au service des travailleurs, en la remettant sur la voie tracée par feus Aïssat Idir et Abdelhak Benhamouda », indique Djamel Messis, un syndicaliste et porte-voix du mouvement « Front pour l’assainissement de la Centrale UGTA ».
Et de souligner que depuis « l’intronisation de Sidi Saïd à la tête de l’UGTA, la centrale syndicale est au service des oligarques et du patronat ». Il faut s’attendre à une présence importante de syndicalistes et travailleurs issus des différentes entreprises publiques et de différentes branches d’activité.
Les retraités, eux aussi, entendent participer à cette journée de protestation pour appeler encore à la suppression de l’Impôt sur le revenu global (IRG) pour les retraités. Les protestataires exigent ainsi le départ de Sidi Saïd le plus tôt possible. « Il faut qu’il dégage avant la tenue du 13e congrès qu’il a programmé pour les 21 et 22 juin prochain.
A souligner que le mandat actuel devait initialement prendre fin le 10 janvier 2020), et que Sidi Saïd a décidé de ne pas se présenter pour un nouveau mandat. Une commission nationale de préparation de ce congrès a été créée le 27 avril courant pour mettre au point les mécanismes et les mesures préparatives du congrès ainsi que la date de sa tenue.
S’exprimant au lendemain du rassemblement des syndicalistesle 17 avril, au micro de la radio Chaîne 3, Salim Labatcha, président de la fédération de l’agroalimentaire à l’UGTA, a parlé d’un « chantier monstre (…) pour préparer cette organisation pour le futur avec la sagesse et le sens de la responsabilité ». La commission nationale chargée de la préparation du congrès a établi sa feuille de route dont la première phase sera lancée dès le 4 mai prochain.
Cette première étape, qui devrait prendre fin le 16 mai, sera consacrée à l’étude et l’amendement des statuts et du règlement intérieur de l’UGTA par les groupes (Est, Ouest, Centre, Sud et Fédérations). La deuxième phase, prévue du 12 au 16 mai, sera consacrée à la finalisation des avant-projets des statuts et du règlement intérieur de l’UGTA par les groupes, alors que la troisième phase, programmée du 18 mai au 19 juin, devra permettre de dégager des congressistes délégués au treizième congrès et la tenue des congrès régionaux. 
D. Z.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email