-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les stocks de sucre sont suffisants pour au moins 24 mois

Les stocks de sucre sont suffisants pour au moins 24 mois

Bekhti Belaib, ministre du commerce, a effectué hier une visite dans la wilaya de Médéa où il s’est enquis des conditions de fonctionnement de certaines structures relevant de son département ministériel, et rencontré les opérateurs locaux.

Les perturbations qu’a connues le marché en matière d’approvisionnement en sucre ont été justifiées par le ministre qui a déclaré que le stock disponible suffit à la couverture des besoins de la consommation nationale pour 24 mois.

Et de rassurer quant à l’approvisionnement régulier du marché et à la stabilité du prix du sucre en quantité et en qualité, annonçant même sa révision à la baisse sur les marchés internationaux.

S’adressant à ceux qui lui reprochent son silence, il répondra par dire que sa nomination est récente et que toute décision exige du temps pour la maitrise de la situation. Le choix de sa sortie dans la wilaya de Médéa est motivé par l’important nombre de commerçants de détail qui dépasse 36.000 assujettis la région étant considérée à fort potentiel agricole où la réalisation de marchés de gros doit être envisagée afin de mieux canaliser la production locale.

Parce que Médéa possède un tissu industriel où les produits fabriqués à base de cuir sont d’une qualité capable de concurrencer les produits importés et sont même plus compétitifs que ceux en provenance de Chine.

Pour la promotion de ces produits, dira-t-il, il est utile d’envisager une démarche impliquant une coordination entre les différents ministères pour favoriser le développement de l’industrie locale et pour encourager l’exportation des produits fabriqués par les opérateurs nationaux avec la participation de l’Etat.

S’exprimant sur les nouvelles mesures la loi de finances complémentaire 2015, il expliquera que la réintroduction de la licence d’importation est de nature à mieux protéger l’économie nationale contre la menace que les produits étrangers représentent, notamment les produits ne répondant pas aux normes requises, ceci dans le but de réduire la facture des importations.

« La conjoncture économique étant défavorable les recettes du pays ayant diminué. Si l’on sait que le pétrole est à 98 % la source de nos devises, il va donc s’agir de mettre en place les mécanismes de défense de la production nationale pour mieux préserver les emplois nationaux. »

Au cours de sa visite, le ministre s’est rendu au complexe plastique SOEXPLAST où il s’est enquis des conditions de production, notamment celle des sachets de lait pasteurisé alors que l’usine a connu une panne d’une semaine en août dernier des suites d’un incendie.

Spécialisé dans la production de divers films, le complexe produit l’équivalent de 3 500 tonnes par an de sachet pour le lait et compte réaliser de nouveaux investissements pour augmenter ses capacités afin d’arriver à 8 000 tonnes en 2016.

Le projet de réhabilitation du marché de détail de Médéa, dont les travaux sont en voie d’achèvement a été l’autre halte du ministre qui a visité l’infrastructure qui abritera 81 locaux commerciaux, 14 pêcheries, 5 chambres froides, 4 boucheries et un dépôt.

Après avoir fait le tour des services du nouveau siège de la direction du commerce, le ministre a procédé à l’inauguration du siège de l’antenne locale du Centre nationale du registre de commerce qui gère un portefeuille de 36 029 commerçants.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email