-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les soldes : Le règne de l’informel et de l’anarchie

Les soldes : Le règne de l’informel et de l’anarchie

Bien avant l’annonce officielle du début de la période des soldes au titre de l’année 2019, prévue du 18 janvier au 28 février pour la wilaya d’Alger, plusieurs commerçants affichent d’ores et déjà des réductions sur les articles de prêt-à-porter.

A ce propos, le président de l’Association nationale des commerçants et artisans, (ANCA), Boulenouar Hadj-Tahar, a affirmé hier que ces commerçants qui exercent le solde avant la période règlementaire transgressent la loi et font dans l’anarchie, d’autant plus que la plupart d’entre eux le font dans le but d’arnaquer les gens. Faisant observer que ces pratiques sont courantes dans plusieurs magasins de prêt-à-porter à Alger-centre réputés par la grande affluence des clients.
Des commerçants, estime notre locuteur, indiquent des rabais sur des articles dont le prix est le même dans une autre boutique sans réduction. Contacté par téléphone, M. Hadj-Tahar considère que la réussite des périodes des soldes, quelles soient programmées en hiver ou en été, est tributaire d’un certain nombre de conditions. Car, ajoute-t-il, le marché a ses lois et ses règles. Concernant le prêt-à-porter, Il faudrait d’abord éliminer le marché informel qui tue assurément l’activité commerciale légale. « Nos commerçants ne sont pas intéressés d’adhérer à la période des soldes, étant donné que les marchands à la sauvette existent encore et imposent une concurrence déloyale ». Et de poursuivre : « Ces derniers vendent leurs marchandises à des prix bas, réalisant plus de bénéfice que ceux qui le font dans un cadre légal ».
Il a tenu à expliquer sur ce point que les soldes ont un but économique et social. Ils visent, précise-t-il, à permettre aux commerçants de renouveler leurs stocks en écoulant la marchandise exposée. Ils constituent également une occasion pour le consommateur de se procurer des vêtements et d’autres choses dont il a besoin à un prix accessible.
Dans ce contexte, M. Hadj-Tahar signifie que la finalité est d’encourager la production nationale, signalant de ce fait l’importance du rôle que sont censés jouer les responsables des unités de production locale, en vue de promouvoir le produit national au lieu d’encourager uniquement l’importation des produits étrangers.
Il convient de rappeler que les dates de déroulement de ces soldes d’hiver applicables à chaque wilaya ont été fixées par arrêtés des walis concernés, et ce, en application des dispositions du décret exécutif n° 06-215 du 18 janvier 2006. Le texte en question fixe les conditions et les modalités de réalisation des ventes en soldes, des ventes promotionnelles, des ventes en liquidation de stocks, des ventes en magasins d’usines et des ventes au déballage. L’organisation de ces ventes en soldes constitue une opportunité importante pour les commerçants afin de dynamiser et de promouvoir leurs activités et offre aux consommateurs l’occasion de bénéficier d’un choix plus varié et à des prix promotionnels de divers biens et services.
Les services du ministère du Commerce (Administration centrale, directions régionales et directions de wilaya) avaient indiqué, dans un communiqué rendu public il y a quelques jours, que les commerçants désirant vendre en soldes peuvent se renseigner en contactant la cellule d’écoute du ministère du Commerce à travers l’adresse électronique www.commerce.gov.dz.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email