-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les SMA, bastion du militantisme et de l’amour de la patrie

Les SMA, bastion du militantisme et de l’amour de la patrie

C’est au Club des pins que s’ouvre aujourd’hui le onzième congrès des Scouts musulmans algériens. Cette rencontre nationale réunit plus de sept cents participants venant de toutes les wilayas . L’organisation des Scouts musulmans algériens a été un remarquable foyer du militantisme et de l’amour de la patrie durant la période coloniale.

A cette époque dans les années quarante et cinquante, tous les espaces activant pour la résistance du peuple algérien et la revendication de son indépendance ont été fermés par le système colonial. Seul le milieu des Scouts musulmans algériens, à l’abri de sa couverture mondiale et universelle, pouvait encore entretenir la flamme du patriotisme et la volonté d’en finir avec le joug colonial.

Ainsi, en marge des activités d’éducation civique, des regroupements étaient programmés où étaient mises en avant les valeurs ancestrales de l’identité algérienne et le souci de les préserver, de les défendre et de les sauvegarder.

Cette voie était un moyen d’exprimer l’attachement à nos idéaux, à nos principes, à nos traditions que le colonialisme voulait effacer et détruire. Les Scouts musulmans algériens s’érigeaient en véritables gardiens de la personnalité algérienne et leur noble action a permis ainsi de perpétuer notre patrimoine culturel et civilisationnel façonné durant des millénaires.

Le chant était une arme redoutable que les Scouts musulmans algériens ont mis en pratique pour argumenter le combat mené contre le colonialisme. Dans les marches, en rangs serrés et en impeccable tenue scout avec fanion et foulard, les jeunes de tout âge, garçons et filles, défilaient, chantant à pleins poumons des louanges glorifiant la patrie que de talentueux poètes ont écrites avec amour et engagement.

 Les Scouts musulmans algériens ont ainsi porté haut l’étendard du patriotisme et notre nation reconnaissante a su leur rendre la place de choix qu’ils méritent dans le succès du combat mené contre le colonialisme. Nombreux ont été parmi les grands noms de la révolution algérienne ceux qui ont été à l’école du scoutisme, à l’image de Didouche Mourad, inscrivant son passage à la section scout du quartier de la Redoute, aujourd’hui, El Mouradia.

Ce onzième congrès est donc une rencontre de la mémoire, transmettant aux générations de maintenant l’héritage de cet engagement inconditionnel au service de l’Algérie. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email