-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les rues se vident à Bejaia Pour faire face ou Covid-19

Les rues se vident à Bejaia Pour faire face ou Covid-19

Les gens commencent à percevoir la gravité du coronavirus dans la wilaya de Bejaia. La preuve en est que les rues et les grand-centres urbains de la wilaya commencent à se vider du monde depuis les dernières 48 heures. Les gens ne s’aventurent plus dans les rues de peur de contaminer le Covid-19.

Les quartiers et boulevards connus auparavant par une importante fréquentation citoyenne, sont déserts hier. Le mouvement des personnes a connu une baisse assez remarquable à travers les quatre coins du pays. Plusieurs magasins ont baissé rideaux. Tandis que ceux restés ouverts ne sont pas aussi fréquentés tel que cela était le cas auparavant. Il faut rappeler que Béjaïa a enregistré un cas ce mardi.

Il s‘agit d’un avocat et universitaire âgé de 36 ans qui était en contact avec un immigré de la commune de Seddouk reparti depuis en France. Cinq autres cas ne sont toujours pas confirmés. L’on attend les résultats des échantillons prélevés sur eux et acheminés à l’institut pasteur d‘Alger. Le centre-ville de Béjaïa est vide de monde.

Les gens se ruent aussi vers les magasins pour faire des achats et des réserves de nourritures de peur que la situation ne s’aggrave au fil des jours et évoluer vers un confinement général. Cependant, cette situation a provoqué une hausse des prix des produits agricoles frais. La plupart des prix ont doublé ; les prix de certains produits ont triplé. La spéculation a commencé depuis trois jours. Les gens sortent pour faire des emplettes et rente aussitôt à la maison. L’on remarque un usage progressif des gants, des bavettes, des masques par des citoyens malgré le manque constaté au niveau des pharmacies.

Les gens commencent à avoir peur et appliquer les mesures préventives. La sensibilisation commence à faire son effet. Même situation est observée un peu partout dans les grands centres urbains. C’est le cas à Akbou, Tazmalt et Sidi-Aïch. Les gens se confinent de plus en plus chez eux de peur d’être contaminés par le Covid-19. Ils sortent pour faire des emplettes et ils rentrent aussitôt chez eux. Les gens évitent de se serrer les mains et évitent aussi les embrassades comme d’habitude. Ils ne s’attardent pas dans les discussions. Les cafés se vident aussi. Des établissements publics sont fermés. Les gens ne regroupent plus comme avant. Ils se saluent à distance. A Tazmalt, un appel a été lancé hier pour le nettoyage du centre-ville.

Les associations et les citoyens ont été invités à prendre part à une campagne de désinfection et de nettoyage du boulevard principal et des lieux susceptibles d’être infectés par le virus. Cette action vise beaucoup plus à sensibiliser les gens sur la dangerosité dès ce virus car aucun cas n’a été, heureusement, enregistré dans la ville. Un rendez-vous est pris devant la Mairie. Notons que dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, le parc des établissements hospitaliers de la wilaya vient d’être doté de 4 ambulances médicalisées acquises dans le cadre de budget de la wilaya. D’autres équipements sont inscrits aussi au profit du secteur de la santé, a-t-on appris. Pour sa part, la direction des transports de la wilaya de Béjaïa a décidé de maintenir le transport routier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email