-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les responsables locaux à l’écoute des citoyens sur les réseaux sociaux

Les responsables locaux à l’écoute des citoyens sur les réseaux sociaux

Les doléances exprimées par les habitants de certains quartiers de plusieurs wilayas du pays semblent trouver écho auprès des parties concernées. Collectées sur les réseaux sociaux notamment, les problèmes auxquels sont confrontés, au quotidien, les citoyens trouvent des explications et sont parfois résolus.

L’administration semble se rapprocher du citoyen. Sur la page Facebook du ministère de l’Intérieur, qui rapporte les réalisations dans certaines wilayas du pays, il est mentionné la prise en charge des doléances des citoyens.

Ainsi, les préoccupations des citoyens, diffusées sur les réseaux sociaux ou évoquées par les médias, sont collectées et prises en charge par les parties concernées. C’est le cas dans les wilayas de Tlemcen et Alger.

Dans la capitale, et sous le hashtag « Inchighalatikoum » (vos préoccupations), les revendications des habitants des quartiers dans la commune de Bab El-Oued, la cité verte dans la commune de Ouled Fayet et la cité des 1 600-Logements dans la localité de Aïn Bénian, ont été recensées.

Les habitants de ces quartiers appellent à trouver une solution aux eaux usées qui submergent le quartier, à équiper les infrastructures sportives et de loisirs et à assurer la sécurité dans le quartier. Selon la même source, les services de la SEAAL sont intervenus et des directives ont été données aux responsables locaux pour prendre les mesures nécessaires et multiplier les patrouilles aux fins de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens. 

Dans la wilaya de Tlemcen, précisément dans les communes de Chetouane et Ghazaouet, les préoccupations des citoyens sont liées, entre autres, au retard dans la réalisation des programmes de développement local. Après consultation des services concernés, des explications ont été fournies aux citoyens de ces localités sur l’avancement des projets, notamment concernant le raccordement des habitations au réseau électricité et gaz, en sus de l’inscription de plusieurs projets de développement dans le cadre du programme de la caisse de solidarité pour les collectivités locales pour l’année 2023.

D’autres wilayas ont instauré la démocratie participative. La wilaya de Saïda a ainsi lancé un espace interactif avec les citoyens de cette localité et les acteurs de la société civile pour soumettre leur proposition dans le but de réviser le plan de circulation dans la ville.

Ces initiatives s’inscrivent en droite ligne avec les instructions du président de la République, lequel a, lors de la réunion gouvernement-walis au mois de septembre dernier, instruit les walis de poursuivre la prise en charge des préoccupations du citoyen, soulignant que le citoyen « est l’alpha et l’oméga de la République ». Les walis, « premier pilier de l’Etat », sont appelés, avait-il déclaré, à réparer les injustices faites aux citoyens et à prendre en charge leurs préoccupations, notamment les habitants des zones d’ombre.  

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email