-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les responsables de Delta-Environnement rassurent les citoyens

Les responsables de Delta-Environnement rassurent les citoyens

L’entreprise algéro-espagnole « Sarl Delta-Environnement » a présenté récemment et une nouvelle fois (après la présentation du 8 octobre 2014 et celle d’il y a quelques semaines aussi) son projet de réalisation d’une unité de traitement et de recyclage des déchets ménagers qui sera implantée au village Allaghan dans la commune de Tazmalt.

Un projet qui devrait réjouir beaucoup de gens dans la mesure où la décharge communale « sauvage » de Tazmalt située dans l’oued Soummam pollue les eaux de l’oued et incommode, amplement, l’environnement et les riverains à cause des odeurs qu’elle dégage suite aux incinérations des ordures ménagères déversées, quotidiennement, en quantité comme nous l’avons maintes fois constaté.

C’est aussi une solution pour plusieurs communes de la haute Soummam qui ne trouvent pas où déverser leurs déchets, notamment celle d’Ath M’likech, Boudjellil, Aït R’zine et Ighil-Ali, comme nous l’a expliqué le responsable du bureau d’étude et d’expertise engagé pour ce projet lors de cette rencontre.

C’est aussi l’explication donnée par le responsable de cette entreprise lors de la présentation d’un projet type sur une vidéo devant de très nombreuses personnes à la maison de jeunes de la localité.

Une vidéo d’une usine en fonction à l’étranger où le processus de transformation des ordures au moyen de l’eau et de la vapeur est déclinée pour tranquilliser les personnes les plus sceptiques, notamment les riverains d’Allaghan et aussi des citoyens de Tazmalt qui ont peur des effets néfastes que cela pourrait générer.

De nombreuses personnes, d’ailleurs, continuent à s’interroger sur les nuisances ce centre quant aux par odeurs et bruit. « Ce centre de traitement des déchets ne dégage ni odeur, ni fumée », déclare le responsable de l’entreprise qui soutient qu’il est « écologique et que c’est une nouvelle invention », d’où son coût très élevé.

D’autres gens se posent la question du prix qui sera fixé pour le citoyen, car celui-ci doit payer pour la collecte de ses ordures, et « une usine privée suppose un payement pour ses prestations », nous dit un citoyen. « Le citoyen n’aura à payer qu’un prix symbolique », a expliqué le responsable du bureau d’étude sans donner plus de détails. 

C’est vrai, en l’absence de C.E.T (Centre d’Enfouissement Technique) dans toute la région, ce projet est présenté comme « la seule alternative pour en finir avec les ordures ménagères qui polluent l’environnement par endroits, notamment l’Oued Soummam ».

A noter que cette usine sera implantée sur une superficie de 3h dans le village Allaghan à quelques centaines de mètres de la RN 26 et sur un terrain des services agricoles et cela suppose, évidement, la destruction d’une centaine ou plus d’oliviers.

En fait, ce serait le seul inconvénient à première vue. Le coût du projet est de 6 millions d’Euro, a expliqué le responsable de Delta Environnement qui a ajouté que cette usine va traiter pas de moins de 3,8 de tonnes de déchets par heures et 90 tonnes par jour, sous une température à 1000° à l’aide de l’eau, de l’effet physique ainsi que de la vitesse de rotation.

Et plusieurs types de déchets dont des PET, engrais, plastique, verre… etc, seront dégagés. Le dossier de ce projet serait au niveau du Calpiref.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email