-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les relations algéro-francaises «dépassent les clivages politiques»

Les relations algéro-francaises «dépassent les clivages politiques»

Le président du Sénat français, Gérard Larcher, a estimé hier que les relations entre la France et l’Algérie « dépassent les clivages politiques ». En visite à Alger depuis mardi, M. Larcher a affirmé à l’issue d’un entretien avec le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa au siège de l’APN, que L’Algérie est « un véritable interlocuteur.

Les relations entre la France et l’Algérie sont aussi particulières qui dépassent les clivages politiques ».
Il a relevé que c’est la première visite en Algérie d’un président du Sénat français depuis seize ans. « C’est pour cela que j’ai réservé ma première visite hors Europe à l’Algérie, car pour moi ça a un vrai sens », a-t-il ajouté.

Le responsable français a mis l’accent, par la même occasion, sur « l’importance des relations parlementaires et interparlementaires », en évoquant le protocole de coopération interparlementaire signé mardi entre le Conseil de la nation et le Sénat français, précisant que les deux institutions feront le point sur ce partenariat d’ici « la fin du premier semestre 2016 ».

L’entretien entre les deux parties a porté également sur la situation régionale, notamment en Libye, ainsi que sur l’ensemble des sujets « sur lesquels nous sommes aussi dans une relation de partenariat, d’où la nécessité de nous retrouver », a également fait savoir M. Larcher.

Le parlementaire français a, à cette occasion, salué le rôle joué par l’Algérie dans la signature de l’accord de paix et de réconciliation au Mali. M. Larcher a indiqué, en outre, avoir évoqué avec M. Ould Khelifa la situation à l’est de la Méditerranée, en particulier la Syrie, saluant la politique algérienne s’opposant à l’interventionnisme, en prônant plutôt la recherche d’un agenda commun et d’avancer vers une solution.

Durant sa visite, le président du Sénat français devait évoquer des sujets de l’heure allant de la crise des migrants à la lutte contre le terrorisme, ainsi que l’approfondissement des relations algéro-françaises.

Un accord de coopération entre le Sénat français et le Conseil de la nation algérien devrait être aussi conclu. M. Larcher est accompagné durant cette visite par l’ancien sénateur Jean-Pierre Chevènement, qui est aussi président de l’Association France-Algérie, la sénatrice écologiste Leïla Aïchi, (vice-présidente du groupe interparlementaire d’amitié France-Algérie et vice-présidente de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées), des sénateurs Jacques Mézard et Jean-Pierre Vial.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email