-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les quotas des pays de l’OPEP seront définis à la fin de novembre

Les quotas des pays de l’OPEP  seront définis à la fin de novembre

Le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, a déclaré hier à Alger que les quotas de production des pays de l’OPEP seront arrêtés lors de la réunion ordinaire de cette organisation, dont la date est programmée pour le 28 novembre 2016 à Vienne.

En marge de la signature d’un contrat entre Sonatrach et le groupe chinois CPECC, le ministre a été interrogé par la presse sur le devenir de l’accord conclu par l’OPEP en septembre dernier à Alger pour réduire la production à une fourchette allant entre 32,5 et 33 millions barils/jour.

« Il n’y a pas de retour sur l’accord d’Alger. Aujourd’hui, nous sommes en application de cet accord. Le comité technique de haut niveau installé suite à la réunion d’Alger est en train d’y travailler, et l’accord d’Alger n’a pas été remis en cause », a répondu M. Boutarfa.

Le ministre également expliqué que ce comité technique de haut niveau « a déjà réglé pas mal d’éléments techniques ». Ce comité technique a proposé que la durée de l’accord soit d’une année à partir de janvier 2017 avec révision au bout de six mois, a précisé le ministre.

M. Boutarfa a souligné à la presse qu’il faut attendre la prochaine réunion de l’OPEP où les quotas de chaque pays seront arrêtés, ajoutant que « chaque pays réduira en fonction de son volume de production actuel ».

Pour rappel, la présidence de ce comité technique de haut niveau de l’OPEP, chargé essentiellement de définir les mécanismes de réduction de la production de chaque pays membre et de coordonner avec les pays non membres de l’OPEP pour la mise en œuvre de l’accord d’Alger, a été confiée à l’Algérie.

La capitale algérienne avait abrité la fin de septembre dernier, soit les 26, 27 et 28 du mois, une grande rencontre sur l’énergie à laquelle ont pris part de nombreux pays et à laquelle l’OPEP avait tenu une réunion informelle.

Beaucoup ne donnaient pas cher de cette rencontre informelle, laquelle a été pourtant une réussite, puisqu’un consensus important s’y était dégagé, cela d’autant que l’Arabie saoudite et l’Iran ont accepté de s’asseoir à la même table et de discuter sur ‘avenir de l’organisation et l’organisation du marché.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email