-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les promesses du ministre des Transports commencent à donner les résultats escomptés

Les promesses du ministre des Transports commencent à donner les résultats escomptés

Le retard du vol Bruxelles-Alger de vendredi dernier a été une occasion propice pour mettre en évidence la nouvelle stratégie du ministre des Transports, et caractérisé sur le terrain par une application rigoureuse de l’actuel directeur général, Bouderbala.

Les désagréments vécus par les passagers sont censés provoquer une révolte parmi les centaines de familles retenues à l’aéroport de Bruxelles suite à un retard flagrant d’avion à destination d’Alger ont laissé place a provoqué contre toute attente un agréable climat de confiance marquée par une patience cordiale entre les passagers. Le retard du vol d’Air Algérie reliant Bruxelles à Alger est dû à une panne de moteur. Il devait décoller dans l’après-midi de vendredi, premier jour de l’Aid transportant des familles algériennes résidentes à l’étranger et qui devaient rejoindre le pays pour fêter l’Aid-El-Fitr en famille dans la joie et la quiétude. Malgré tous les désagréments causés par une attente forcée et inattendue, les voyageurs ont fait preuve de patience et la compagnie de son côté n’a pas lésiné sur les moyens pour transformer l’attente des passagers ou des moments de détente et de loisirs. Toutes les commodités de bien-être ont été mises à la disposition des familles qui ont reçu une prise en charge quasi-totale (restauration, hôtel, soins…) suivie d’une assistance permanente des agents de la compagnie. Par-dessus toute l’assistance accordée et l’attention manifestée en direction des passagers, la compagnie Air Algérie a fait preuve d’une grande responsabilité par l’envoi d’un avion spécial d’Alger vers Bruxelles pour prendre les voyageurs. Une première dans le secteur des transports aériens dans le monde et particulièrement chez la compagnie aérienne algérienne Air Algérie. Les dernières mesures du ministre des Transports, visant à réorganiser le travail de la compagnie Air Algérie surtout en matière de programmation des vols et de prise en charge efficace des passagers, commencent à donner des résultats. Le retard du vol Bruxelles Alger de vendredi dernier est une preuve palpable de la bonne stratégie du ministre des Transports, suivi sur le terrain par une application rigoureuse de l’actuel directeur général, Bouderbala. Cette stratégie qui donne des résultats positifs place dans une mauvaise position l’actuel président de la commission des Transports de l’APN, Menaouer Djaadi qui, rappelons-le, avait sans aucune objectivité critiqué les engagements du ministre des Transports lequel à voulu donner une nouvelle dynamique à la compagnie. Selon des observateurs spécialisés dans le domaine aérien, « le député n’est pas imprégné de la gestion de la compagnie et il ne devait pas critiquer les déclarations du ministre du secteur avant d’en connaître les résultats ». Alors que d’autres milieux s’accordent à dire que le député président de commission, qui est libre de ses mouvements « aurait été approché par certains syndicalistes affiliés également à des partis politiques ». Cela renforce la position du ministre pour encore ne pas daigner répondre aux déclarations sans lendemain du député, préférant éviter toute polémique et plutôt travailler en étroite collaboration avec les responsables de la compagnie sur la stratégie à mettre en œuvre au niveau des structures de Air Algérie afin qu’elle retrouve sa dynamique. D’ailleurs, il dira à chaque sortie sur le terrain que « c’est les résultats qui comptent ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email