-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les prix du quintal flambent: Du blé russe et polonais pour l’Algérie

Les prix du quintal flambent: Du blé russe et polonais pour l’Algérie

Trois cargaisons de blé meunier russe et polonais d’un total de 120 000 tonnes sont en route pour les ports algériens alors que le prix du blé a flambé en Europe a indiqué ce vendredi Euronext la société de courtage spécialisée dans les transactions en céréales basée à Paris.

Deux cargaisons  polonaises de blé tendre sont en route pour l’Algérie, la première de 30. 000 tonnes protéiné à 12,5% a été chargée du port de Gdynia dans la baie de Gdansk dans le sud de la Pologne.  Le taux de protéine dans le blé de des régions de la mer noire et baltique (Pologne, Ukraine et Russie) est supérieur en qualité à celui de la France avec un taux de protéine à 11%. Une autre cargaison de 30 000 tonnes se dirige vers l’Algérie à partir du port de Szczecin, ville au nord ouest de la Pologne.

Les prix d’achat des exportateurs pour le blé meunier polonais à 12,5% ont augmenté d’environ 20 zlotys sur la semaine à environ 1 220 zlotys (266,3 euros) la tonne pour une livraison aux ports en octobre. Sur le marché intérieur les prix du quintal flambent dépassant les 4 000DA à l’entrée des semouleries.

La Russie quant a elle a fourni 60.000 tonnes de blé à l’Algérie soit la première livraison majeure depuis 2016. Deux navires ont chargé 30 000 tonnes chacun du port de Taman sur la mer Noire vers l’Algérie.

Le prix du blé tendre était en hausse cette semaine pour les contrats de décembre, atteignant le pic de 277,75 euros en raison des achats majeurs de blé français effectués par la Chine.

La Chine dont les achats annuel de blé ont atteint 8, 38 millions de tonnes se sert du blé français pour redynamiser l’industrie animale et reconstituer les effectifs de porcs dont la moitié a été décimée par l’épidémie de peste porcine africaine (PPA).

L’Algérie importe en moyenne plus de 5 millions de tonnes de blé, en grande majorité de France, qui est son premier fournisseur. D’autres pays tentent de concurrencer le blé français, à l’instar de la Russie, l’Ukraine, la Pologne mais jusqu’à présent en vain, à cause d’un cahier des charges adopté par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) jugé favorable aux français selon des experts des sociétés de courtage.

Plusieurs sociétés céréalières dont des exportateurs ukrainiens estiment  que les sociétés qu’il existe un vrai lobby pro-français en Algérie dans le secteur du blé, empêchant tout partenariat entre l’Algérie et les autres pays.

De rares petites quantités sont achetées d’Europe de l’Est mais la grosse part du marché du blé est dominée par les français alors que le blé ukrainien est supérieur en qualité et très faible en taux d’endommagement par les insectes, ont-ils déploré.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email