-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les premiers véhicules 4X4 Mercedes-Benz sortis de l’usine de Tiaret

Les premiers véhicules 4X4 Mercedes-Benz sortis de l’usine de Tiaret

L’Armée nationale populaire (ANP) a réceptionné hier sa première livraison de véhicules tous terrains de la marque Mercedes-Benz sortis de l’usine de Tiaret.

Composée d’un lot de plus de 200 unités, ces véhicules 4X4 « Classe G », sont destinés aux fins militaires et paramilitaires. « Cette première livraison sera affectée aux différentes divisions et unités opérationnelles de l’ANP », a précisé le président du Conseil d’administration de la Société algérienne de fabrication des véhicules Mercedes Benz (SAFAV-MB), le colonel Krikrou Smaïl, lors de la cérémonie de livraison.

Cette opération marque ainsi le démarrage effectif de l’usine située dans la localité d’Ain Bouchekif (17 km du chef lieu de la wilaya de Tiaret), inaugurée le 26 octobre dernier par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah.

L’usine est l’un des plus importants projets de l’industrie mécanique en Algérie. Elle s’inscrit dans le cadre du partenariat algéro-allemand-émirati visant à développer l’industrie mécanique nationale, la formation et la qualification de la main d’œuvre algérienne dans ce domaine.

Cette société mixte se compose de trois partenaires : la partie algérienne représentée par la Société de développement de l’industrie automobile, relevant de la direction des industries militaires du MDN (34 %), la Société nationale de véhicules industriels (17 %) et le partenaire étranger représenté par le fonds d’investissement émirati « Aabar » (49 %), en plus de la société allemande « Daimler » comme partenaire technologique.

La partie allemande s’occupe principalement du transfert de haute technologie et d’intégration stratégique, la formation et qualification d’une main d’œuvre algérienne sur les plans technologique et professionnel afin d’impulser une dynamique nouvelle à l’industrie mécanique nationale.

Le complexe dispose d’un institut de formation de techniques automobiles doté de tous les moyens. 119 diplômés des CFPA de la wilaya sont pris en charge par cet institut pour être formés en qualité de techniciens dans les diverses filières de l’industrie mécanique. « L’objectif d’un tel partenariat est d’encourager la sous-traitance pour la fabrication localement des accessoires et de certaines pièces importées dans les premières phases de la production », selon la partie algérienne qui prévoir un taux d’intégration de 30 % dans un délai de cinq années.

L’usine de Tiaret compte actuellement 150 employés, entre techniciens, ingénieurs et agents administratifs. Elle a permis la création de 600 emplois dans le montage, de peinture et de soudure. Il est à rappeler que la phase de production de la chaîne des véhicules tout terrain de classe G a été lancée le 1er novembre dernier, avec une étape-test devant se poursuivre jusqu’à janvier 2015, soit la date fixée pour le démarrage effectif de la production.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email