-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les postiers annoncent un bras de fer avec l’administration

Les postiers annoncent un bras de fer avec l’administration

Au nom de tous les travailleurs d’Algérie Poste à travers le territoire national, le Front pour la sauvegarde des droits et de la dignité du postier algérien (FSDDPA) déclare la fin de la trêve avec la direction et envisage une série de protestations illimitées. Ce bras de fer annoncé est une riposte au licenciement de leur collègue et syndicaliste autonome, Tarek Ammar Khodja, et à la suspension du président du Syndicat autonome des postiers affilié au Snapap, Mourad Nekkache.

«Nous mettons en garde la direction générale contre les conséquences de ces agissements abusifs qui vont à l’encontre des intérêts de la société», préviennent les postiers dans un communiqué.
Les protestataires accusent la direction générale de porter atteinte aux libertés syndicales et de bafouer le droit absolu des travailleurs d’exercer leur activité syndicale conformément à la loi.

«La direction d’Algérie Poste ne s’est pas conformée à ces lois promulguées par le Parlement algérien et procède par-dessus tout au licenciements abusif des travailleurs, ce qui risque de déclencher un conflit sans fin avec la masse des travailleurs», prévient le FSDDPA dans un communiqué.

Ce front, qui n’a pas été encore agréé en tant que syndicat, interpelle les autorités pour qu’elles interviennent dans l’immédiat pour défendre les travailleurs et les réintégrer dans leur poste.
Il demande par ailleurs l’envoi d’une commission d’enquête pour dévoiler «les complots», «les règlements de comptes» et «l’abus de pouvoir».

Le front s’adresse également aux travailleurs en leur recommandant d’agir en rangs serrés contre l’abus de pouvoir des responsables qui gèrent l’entreprise avec des méthodes obsolètes. Il rappelle l’objectif de sa mission qui est celle de sauvegarder les intérêts de la société qui est le gagne-pain des travailleurs. «Bien que nous ne soyons pas un organisme officiel, ni un syndicat, ni même une association, et que le ministère du Travail refuse de nous agréer en tant que syndicat, nous restons un groupe de travailleurs qui représente tous les postiers à travers le territoire national», conclut le front, en soulignant que son rôle est de dénoncer la corruption, les infractions et les abus.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email