-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Les polycliniques seront progressivement dotées de mammographes

Les polycliniques seront progressivement dotées de mammographes

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a indiqué, jeudi à Alger, que les polycliniques seront progressivement équipées de mammographes afin de renforcer le dépistage du cancer du sein et de diminuer la pression sur les hôpitaux.

Une démarche qui entre dans le cadre du transfert de spécialités médicales vers les polycliniques de proximité, annoncé récemment par le ministre de la Santé, et ce dans le but de rendre aux centres hospitalo-universitaires (CHU) leur vocation scientifique.

Lors d’une journée scientifique sur le dépistage du cancer du sein en milieu professionnel, organisée par l’association El-Amel, M. Boudiaf a souligné que « l’équipement progressif des polycliniques en mammographes contribuera à rendre la mammographie un geste automatique ».

Le ministre compte sur ces structures pour réaliser les objectifs « du plan de dépistage précoce du cancer du sein », sans omettre le dépistage en milieu professionnel. Il a ajouté que « malgré de nombreux progrès, le nombre de personnes atteintes de cancer ne cesse d’augmenter, alors que les efforts de dépistage se poursuivent et que les moyens nécessaires aux soins sont de plus en plus disponibles ».
Le ministre a rappelé le budget consacré à l’opération de dépistage, estimé à 50 milliards de centimes.

« On a dépassé 24 000 consultations dans les Hauts Plateaux et dans le Sud, alors que plus de 4 000 interventions chirurgicales sont effectuées dans ces régions depuis mai 2014 « , a ajouté M. Boudiaf.

Ce dernier a aussi fait état d’un plan de dépistage des cancers du col de l’utérus et du côlon, comme il existe un autre plan de prévention du cancer du poumon dans le cadre du plan cancer 2015-2019, dont l’exécution a dépassé 48%.

« Il y a deux commissions qui sont en train de travailler, et beaucoup de choses sont en train de se faire » sur le plan de la lutte contre le cancer, a souligné le ministre, sans donner plus de précisions. M. Boudiaf, qui a insisté sur le dépistage du cancer du sein en milieu professionnel, a ajouté par ailleurs que 30% des décès dus au cancer sont causés par le tabagisme.

De son côté, Achour Telli, représentant du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, a indiqué que cette organisation « est en train d’étudier la possibilité d’instituer le dépistage et les soins concernant cette maladie afin qu’elle soit considérée comme une maladie professionnelle ».

« Il y aura un programme de dépistage en 2016 et il y a déjà des appareils de dépistage achetés par le groupe Sonelgaz pour effectuer des mammographies dans le Sud », a-t-il ajouté.

Quant à Azouaou Mehmel, PDG d’Algérie Télécom, il a souligné que la compagnie a mis en place une organisation logistique pour le dépistage de 80% des femmes travailleuses concernées au sein de l’entreprise, alors que 15 cas sont dépistés et pris en charge. Les deux responsables ont estimé que ces expériences devraient être généralisées car les femmes travailleuses adhèrent à ces opérations.

Les participants à cette rencontre ont plaidé en faveur du rapprochement entre les médecins du travail et les spécialistes pour continuer les efforts de prévention et de dépistage. D’ailleurs, selon Mme Hamida Kettab, secrétaire générale de l’association El-Amel, 10 000 femmes atteintes de cancer sont diagnostiquées chaque année.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email