Les Polvorones espagnols: Voyage culinaire au cœur d'une tradition musulmane – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Les Polvorones espagnols: Voyage culinaire au cœur d’une tradition musulmane

Les Polvorones espagnols: Voyage culinaire au cœur d’une tradition musulmane

Ils sont incontournables pour clore l’année en Espagne. Tel un acte sacré. Tout comme les toronnes, les polvorones garnissent les tables festives. Ils sont l’attraction centrale au sein des familles. Ce type de biscuit dense, tendre et très friable, à base de sucre en poudre de lait et d’amandes, est très populaire en Espagne. C’est presque une fierté nationale.

Il est originaire de la région de l’Andalousie, avec un lien particulier vers la ville d’Estepa, dans l’extrême sud de la province de Séville. Ils sont certes consommés chaque année pendant la période des fêtes de fin d’année mais beaucoup enfreignent cette règle et l’invitent à table souvent, tellement le gâteau est enivrant.
«Je le consomme à coup sûr en cette fin d’année mais ceci ne m’empêche pas de le déguster à chaque fois que j’en ai envie », a confié au Jeune Indépendant Pablo, 35 ans à la sortie d’une viennoiserie à Barcelone assiégée de clients férus de cette délice.

Mais combien de ces clients savent que l’origine de ces biscuits, selon des historiens, remonte à l’époque musulmane ? Plus qu’une certitude. C’est un fait. Les chercheurs s’accordent à dire que les polvorones ont des origines musulmanes, remontant au VIIIe siècle, lors de l’arrivée des vagues de conquérants dit Maures dans la péninsule ibérique. Le terme « polvo, » signifiant poussière en espagnol, trouve son sens dans la texture de ces biscuits qui s’émiettent comme de la poussière à la dégustation.

Au cœur de cette histoire gourmande se trouve Estepa, une ville pittoresque nichée dans l’extrême sud de la province de Séville. C’est ici que les sœurs Clarisses d’Estepa ont joué un rôle fondamental en tant que gardiennes de cette recette ancienne, préservant la tradition de la fabrication des polvorones depuis des siècles. Grace à leur savoir-faire en pâtisserie et leur dévotion à la qualité, ces religieuses ont contribué de manière significative à l’évolution et à préservation de cette délicatesse.

Les Clarisses d’Estepa n’ont pas seulement préservé jalousement la recette originale, mais l’ont également perfectionnée, aboutissant à un produit d’une qualité exceptionnelle qui est devenu une référence dans l’industrie de la pâtisserie.

Aujourd’hui, les monticules de poudre d’Estepa demeurent un témoignage vivant de cette riche tradition. Ces friandises restent populaires et sont un cadeau emblématique pendant la période des fêtes. Elles se déclinent en différentes formes et saveurs, continuant à ravir les palais de ceux qui les goûtent. Actuellement, vous pouvez savourer les polvorones traditionnels à l’amande ou des variantes sans sucre pour les amateurs de diététique.

Les gourmands peuvent également se délecter de produits plus raffinés, tels que les polvorones artisanaux de l’entreprise 1880 ou les mantecados Sancho Melero d’Antequera. Chaque bouchée raconte l’histoire d’une tradition culinaire préservée avec soins et transmise de génération en génération.

Durant les fêtes de Noel et de jour l’an 2023, ces gâteaux ont pris le devant des vitrines des boulangers et viennoiseries espagnoles. On les trouve aussi dans les rayons biscuits des supermarchés. L’importance du gâteau a rendu implacable la convoitise des grandes surfaces face aux petits artisans qui maintiennent cette tradition millénaire aux sources musulmanes.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email