-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les policiers déclarent la guerre à l’anarchie dans l’Algérois

Les policiers déclarent la guerre à l’anarchie dans l’Algérois

Quelque 36 interventions par jour sont menées par la brigade de l’urbanisme et de l’environnement relevant de la Sûreté d’Alger, dans le cadre de la lutte contre l’envahissement des déchets, le commerce anarchique et les constructions « hors la loi » dans l’Algérois.

La police de l’urbanisme et de l’environnement a délocalisé, durant le mois de mars passé, 90 décharges sauvages et mené 1084 interventions contre les constructions sans permis de construire et les dépôts anarchiques de déchets, notamment sur la voie publique. Plusieurs personnes impliquées ont été sanctionnées et 35 individus ont été conduits aux postes de Police pour des procédures judiciaires, a annoncé ce mercredi le chargé de la communication de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA).

Ainsi, les policiers ont éradiqué, lors de leurs multiples interventions de contrôle de l’environnement et de l’urbanisme, quelque 90 décharges sauvages dans de nombreux quartiers de la capitale, à l’image des communes d’El Hamiz et de Rouïba où de nombreux dépôts sauvages ont été la cible de la brigade de police. Rappeler à l’ordre les personnes en infraction aux lois de l’urbanisme et de l’environnement n’est guère une tâche facile, puisque les éléments de cette brigade ont recensé, malheureusement, plusieurs centaines de foyers sauvages. De graves atteintes à l’environnement, comme l’installation de tables de vente à la sauvette sur les places publiques, ont amené les policiers à intervenir pour l’élimination de 135 foyers de ventes clandestines, où 35 personnes impliquées ont été conduites aux postes de police pour des procédures judiciaires, a noté la Sûreté d’Alger.

Aussi, la brigade de police de l’urbanisme et de l’intervention a enregistré, au cours de la même période, 417 interventions centrées sur le jet de déchets. Egalement, 213 constructions entreprises par des particuliers et des sociétés privées sans permis de construire ont été stoppées par la Brigade de l’urbanisme et de l’environnement et des sanctions infligées aux concernés. Déclarant la guerre aux comportements anarchiques qui nuisent à de l’environnement dans les milieux urbains, la même brigade a mené, en mars dernier, 255 interventions liées au dépôt, au déversement de déchets résultant de l’exploitation des carrières, des mines, des travaux de démolition, de construction et de restauration, poursuit la Sûreté d’Alger. Par ailleurs, 35 interventions liées à l’obstruction de la voie publique par le fait de placer ou de laisser des matériaux qui bloqueraient ou rendraient dangereux la circulation ont été menées, ainsi que 14 autres liées au déversement ou à la mise sur la voie publique de déchets, d’eaux sales ou de toutes autres substances pouvant causer des dommages ou augmenter les odeurs désagréables nocives pour la santé publique.

Par ailleurs, la police a enregistré neuf interventions liées au dépôt d’animaux morts sur la voie publique et de déchets d’origine animale, au lieu d’êtres détruits par enfouissement ou incinération. Les personnes concernées par ces comportements prohibés ont fait l’objet de sanctions. Enfin, une intervention liée à une affaire de détournement d’un espace vert public à des fins commerciales a été menée par les policiers, ce qui a permis la protection de l’environnement et la mise en échec du plan des auteurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email