-- -- -- / -- -- --
Monde

Les pays occidentaux déconseillent le Maroc à leurs ressortissants

Les pays occidentaux déconseillent le Maroc à leurs ressortissants

Tous les prévenus sont Marocains, des locaux puisqu’aucun d’entre eux n’est parti faire le djihad au Moyen-Orient. La BCIJ, le bureau d’investigation qui s’enorgueillit de briser les cellules de Daech, est aujourd’hui mise à nu par cette affaire.

L‘un des auteurs du crime est un récidiviste qui venait à peine de sortir de prison. Dire que ce pays est devenu un pré-carré de Daech est un euphémisme tant la menace est maintenant partout. Quelques jours après l’attentat qui a coûté la vie à deux touristes scandinaves dans la région de l’Atlas au Maroc, revendiqué par Daech, les services de sécurité du pays ont mis la main sur une cellule comprenant 18 membres dont trois ayant des antécédents judiciaires dans des affaires liées au terrorisme. Si jusqu’à aujourd’hui le Maroc s’est refusé à prononcer le mot terrorisme, préférant le terme de meurtres, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftite vient de sauter le pas. Aussi, il n’a pas hésité à qualifier l’assassinat des deux touristes scandinaves de « crime terroriste » qui est l’œuvre d’« extrémistes nihilistes ». Il faut dire que la pression internationale s’accentue désormais sur ce pays qui veut cacher le soleil avec le tamis.

Ainsi, plusieurs pays occidentaux ont conseillé à leurs compatriotes de prendre les précautions d’usage et d’éviter d’aller dans les régions où la surveillance policière est quasi inexistante. Ainsi la France, parrain patenté de cet Etat, a appelé ses ressortissants à la « plus grande vigilance » dans leurs déplacements au Maroc. : « Il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance dans les déplacements, notamment dans les zones isolées », indique le Quai d’Orsay dans son conseil aux voyageurs français pour le Maroc, mis à jour le 21 décembre et qui reste toujours valide. L’une des deux touristes a été décapitée par le groupe terroriste autoproclamé Etat islamique(Daech/EI). Le Quai d’Orsay a recommandé, pour les excursions en montagne, « de ne pas partir seul et de contacter un organisme de voyage agréé ». En plus de la France, plusieurs pays occidentaux ont appelé leurs ressortissants à faire preuve d’une « grande prudence » s’ils comptent se rendre au Maroc, à l’instar du Canada. Pour le tabloïd anglais The Sun, le Maroc est devenu « un tremplin » pour les attaques terroristes du groupe autoproclamé Etat islamique (EI/Daech) en Europe et les touristes doivent désormais « être vigilants à tout moment ».

Dans une enquête, le média révèle que « le Maroc n’est plus un havre de paix et de stabilité du moment que les étrangers sont désormais devenus des cibles possibles pour les extrémistes locaux ». Ce pays est devenu aussi « un tremplin » pour les attaques terroristes de Daech et « le terreau » du groupe extrémiste qui a envahi l’Europe. Le média, qui cite le Foreign Office, avertit également que les terroristes marocains risquent de mener des attaques à Londres, Paris, Barcelone, Bruxelles et en Finlande, et rappelle que dans son dernier conseil aux voyageurs, le Foreign Office a mis en garde que « les terroristes sont encore susceptibles de mener des attaques au Maroc » et exhorté les visiteurs à « être vigilants à tout moment ». Les attaques « pourraient être

aveugles ou cibler des étrangers », a également averti le Foreign Office. Le journal britannique poursuit : « Le Maroc est aujourd’hui considéré comme le principal exportateur de terroristes de Daech », citant l’exemple de Younes Abouyaqoub, 22 ans, suspecté d’être l’un des auteurs présumés de l’attentat de Las Ramblas à Barcelone (Espagne) qui a tué 15 piétons. Pour le quotidien britannique, « le premier pays européen qui pourrait souffrir du terrorisme marocain est l’Espagne », celle-ci étant la principale destination des Marocains qui représentent 16,4% des immigrants dans ce pays européen, ce qui fait d’eux la plus grande communauté de migrants du pays.

De plus, les chiffres officiels montrent que plus de 3 300 migrants provenant du Maroc sont entrés illégalement en Espagne par mer au cours des quatre premiers mois de l’année dernière, indique le média, soulignant que la police espagnole « surveille de près » les Marocains dont beaucoup d’entre eux sont liés à des groupes terroristes. « La majorité des attentats terroristes perpétrés en Espagne ou ailleurs en Europe ont été menés par les Marocains », indique le même quotidien, qui avertit aussi que le champ d’action des terroristes marocains « s’étend jusqu’en Angleterre, en France, en Belgique et en Finlande où des attentats ont été commis ces dernières années ».

Ainsi, le média britannique se dit « étonné » que les Marocains « ne soient pas encore interdits d’entrée aux Etats-Unis » en raison du risque important qu’ils représentent. Cet attentat a mis sur les nerfs les douaniers européens et particulièrement les Allemands qui ont emprisonné durant plusieurs heures des parlementaires marocains rentrés dans ce pays sans visa. Des parlementaires marocains, qui devaient assister à la COP 24 en Pologne, ont été retenus toute une nuit à l’aéroport de Francfort par les autorités allemandes.

Il a fallu l’intervention de l’ambassadeur marocain auprès des services des ministères des Affaires étrangères du Maroc et de l’Allemagne pour « libérer » les parlementaires, parmi lesquels figuraient deux ministres du précédent gouvernement. Les autorités allemandes ont obligé les parlementaires marocains à signer des PV dans lesquels ils reconnaissent avoir violé le traité de Maastricht pour la circulation des personnes. Pis encore, on a pris des photos d’eux à l’intérieur du siège de la police, avant de les autoriser à quitter le pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email