-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Patriotes lancent un ultimatum

Les Patriotes lancent un ultimatum

Les patriotes, représentant 37 wilayas du pays, se sont réunis, avant-hier, à la bibliothèque communale de Larbaâ Nath Irathen (T. Ouzou) pour décider des actions et entreprises à mener afin de contraindre les pouvoirs publics à prendre au sérieux leurs revendications, au nombre de 21, dont principalement le droit à la retraite proportionnelle exceptionnelle. Le porte-parole de ces patriotes, Ali Bougtaya, a exprimé sans ambages les regrets de la famille patriotique aux promesses non tenues des représentants de l’Etat.

Dans ce contexte, le porte-parole de la Coordination nationale des Patriotes (CNP), qui jouit, rappelons-le, de l’adhésion de pas moins de 42 wilayas, a pointé un doigt accusateur sur le ministre du Travail, lequel s’est engagé à reconnaître une retraite au profit de tout patriote d’un montant de 30 000, 00 DA par mois ; alors que jusqu’à présent, cette retraite en question n’est que de l’ordre de 7 000,00 DA par mois ; une pension de retraite jugée dérisoire comparativement au coût réel de la vie.

Comme mesures d’urgence, les patriotes ont décidé, à l’issue de cette réunion, de se réunir à nouveau, et ce juste après l’Aïd-el-Adha pour peaufiner définitivement le document portant leurs revendications.

Ce rendez-vous de Larbaâ Nath Irathen a été, aussi, l’occasion d’adresser une mise en garde à l’endroit des pouvoirs publics quant au non respect de la satisfaction, pleine et entière, de leur plate-forme de revendications, faute de quoi « nous descendrons dans la rue ».

Notons, enfin, que les patriotes ont condamné les tentatives de Madani Mezrag de se lancer dans une activité politique en créant un parti politique. Tout en qualifiant Madani Mezreg de « criminel », les patriotes ont rappelé à partir de Larbaâ Nath Irathen la nécessité de se tenir au respect strict de la loi portant sur la réconciliation nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email