-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Les parents d’enfants autistes au Jardin d’essai

Les parents d’enfants autistes au Jardin d’essai

L’Association “Pour le sourire d’un enfant” a organisé jeudi au jardin d’essai d’El-Hamma (ALGER), une journée de sensibilisation au profit des parents d’enfants autistes, venus écouter les conseils et orientations des spécialistes.

Lors de cette journée, les parents ont posé leurs préoccupations aux psychologues et orthophonistes, sur le cursus scolaire de leurs enfants et le comportement à adopter avec eux à la maison en vue de contribuer à leur insertion sociale.

Les parents ont fait part des difficultés qu’ils rencontrent pour intégrer leurs enfants dans des classes normales ou spéciales au niveau des établissements éducatifs et les centres réservés à cette catégorie.

A cet effet, l’orthophoniste Sihem Cherifi de l’hôpital des maladies psychiatriques d’Ain Abassa à Sétif, a indiqué dans une déclaration à l’APS que “ces parents ont en commun la volonté de mettre en place des structures qui prennent en compte les spécificités des troubles de leurs enfants autistes qui nécessitent un diagnostic précoce et un suivi permanent par une équipe qualifiée, car les enfants autistes n’aiment pas le changement (notamment celui des enseignants et même du médecin traitant) qui peut aggraver leur cas.

Au niveau de l’hôpital d’Ain Abassa de Sétif, elle a indiqué que depuis 2011, près de 1.000 cas d’autistes issus de Sétif et des wilayas avoisinantes ont été pris en charge, rappelant que ce nombre pourrait être revu à la hausse, si l’on prenait en compte les parents qui hésitent ou refusent de prendre leurs enfants dans un service psychiatrique, par crainte du regard que porte la société sur ce type de service.

L’accompagnement de l’enfant atteint de troubles d’autisme, qui n’est pas une maladie, avant l’âge de cinq ans contribue considérablement à l’amélioration de ses capacités et l’aide à s’intégrer facilement dans la société, précisant que l’autisme est “un trouble de développement dû à un dysfonctionnement du système nerveux qui apparait durant les trois premières années de la naissance, qui provoquent des difficultés à communiquer avec les autres ou à parler correctement.

Le président de l’association “pour le sourire d’un enfant”, Yacine Idir a indiqué à l’APS, que cette initiative s’inscrivait au sein du programme de l’association qui est au service des enfants malades. Cette fois, l’association s’est intéressée à l’autisme, car l’Algérie compte 400.000 autistes, a-t-il précisé, soulignant que près de 90% des enfants autistes n’étaient pas scolarisés.

L’association qui avait déjà pris de telles initiatives, mène actuellement un projet d’aménagement des chambres abandonnées au niveau des hôpitaux à l’effet de les transformer en chambres de loisir et de lecture au profit des enfants malades, citant à titre d’exemple l’hôpital Mustapha Pacha, a-t-elle ajouté.

Le jardin d’Essai d’El Hamma a abrité des journées portes ouvertes (18-21 septembre) sur le diabète, organisées par l’Association des diabétiques de la wilaya d’Alger. A ce propos, le président de l’association Fayçal Ouhada a indiqué que ces journées intervenaient dans le cadre de ses activités périodiques visant la sensibilisation aux dangers du diabète.

Pour sa part, l’Association scientifique des médecins algériens a organisé une journée de sensibilisation sur les dangers du tabac. Melle Aouli Lina, étudiante en médecine et porte parole de l’association a déclaré que la stratégie de l’association consistait en la sensibilisation de l’opinion publique aux maladies induites par le tabac telles que le cancer des poumons et de la prostate et aux bénéfices immédiats de l’arrêt du tabac.

Elle a rappelé dans ce sens l’existence de centres spécialisés au niveau de l’hôpital Mustapha Pacha et celui de Rouiba qui aident les grands fumeurs à se débarrasser de cette mauvaise habitude nuisible pour la santé. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email