-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les paramédicaux paralysent les hôpitaux

Les paramédicaux paralysent les hôpitaux

L’activité hospitalière était quasiment paralysée ce lundi à cause de la grève des paramédicaux, largement suivie, du moins dans les établissements de santé d’Alger.
Le président du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP), Lounès Ghachi, avance que près 75% des paramédicaux ont réagi favorablement au mot d’ordre de grève à travers tout le territoire national. « Comme d’habitude, pour les paramédicaux, le premier jour de grève a été largement suivi à travers tous les CHU et tous les établissements de santé du pays », affirme Ghachi, très satisfait d’avoir réussi à mobiliser autant de personnel.
« On s’attend à ce que le taux soit plus élevé au deuxième jour de grève », a-t-il ajouté.
Ce débrayage intervient suite au préavis fixé par le SAP à la tutelle pour répondre aux différentes revendications de l’ensemble des catégories du paramédical. Par ailleurs, le SAP a expliqué que cette grève nationale cyclique prendra fin aujourd’hui, pour se poursuivre la semaine prochaine mais qui s’étalera sur trois jours au lieu de deux, à savoir les 15, 16 et 17 janvier 2018. Le syndicat appelle l’ensemble de la corporation à une forte mobilisation afin de mettre un terme définitif aux dépassements de « certains gestionnaires qui bénéficient de l’impunité totale de la part de la tutelle ainsi que la concrétisation des acquis ».
Il promet d’autre part de ne lésiner sur aucun moyen dans la défense de la dignité de la corporation médicale.
Le SAP, qui se dit agressé dans l’exercice de ses fonctions, réitère encore une fois son attachement à sa plate forme de revendications. Il a, par ailleurs, mis en garde contre « toute tentative visant à remettre en cause le système LMD, acquis, scellé et non négociable ».
En sachant que cet acquis, qui a été arraché par le syndicat, ferait l’objet d’une remise en cause par un certain cercle hostile à l’évolution dans la mise à niveau des standards internationaux de la formation à travers le système LMD. Le SAP fait ainsi état d’un blocage délibéré dans l’ouverture du plan de carrière de la corporation paramédicale et des sages-femmes.
Concernant le reste des points contenus dans la plateforme des revendications, le personnel paramédical réclame, entre autres, la participation du SAP à l’élaboration du projet de loi sur le travail et celui sur la santé, demande à bénéficier aussi de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge, et également du système de formation LMD.
Par ailleurs, parmi les exigences mises en avant par le Syndicat algérien des paramédicaux se trouve celle mettant en relief l’absence de sécurité au sein des différentes infrastructures hospitalières que compte le pays. Sur le plan social, la préservation du pouvoir d’achat figure également parmi les requêtes capitales.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email