-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les opérations bientôt lancées à la cité Ramli

Les opérations bientôt lancées à la cité Ramli

Les services de la wilaya d’Alger se préparent au lancement d’une opération de relogement de grande envergure, qui touchera la cité Ramli à Gué de Constantine, le plus grand bidonville de la capitale et dont la vérification et l’examen approfondi des dossiers nécessiteront un délai minimum de trois mois.

Cette opération est menée par la commission du logement de la circonscription administrative de Bir Mourad Raïs qui transmettra les dossiers, après actualisation, vérification et validation, à la commission de wilaya pour contrôle, ajoute la même source.

Par ailleurs, 16 550 familles occupant des habitations précaires ont été relogées depuis mai 2014, dont 15 510 à travers les 16 opérations de relogement ainsi que 1 040 familles qui ont bénéficié de logements sociaux participatifs (LSP) distribués en mai dernier dans la commune de Rouiba, à l’est d’Alger, mais qui ne relèvent pas du même programme, selon un communiqué de la wilaya d’Alger.

En six mois, la mise en œuvre du programme de résorption de l’habitat précaire dans la capitale a donc donné un résultat très satisfaisant : un quart des 72 752 familles concernées a bénéficié de logements sociaux à Birtouta, Heuraoua, les Eucalyptus, Baraki, Ouled Chebel, Douéra, Khraïcia et Larba.

72 752 familles vivaient à Alger dans des bidonvilles, des chalets, des quartiers vétustes, des « IMR », des caves, des terrasses et d’anciennes fermes agricoles, selon un recensement réalisé par la wilaya en juillet 2007 et actualisé en juillet 2013. Les habitants des ex-fermes agricoles (16 000 familles) ne sont pas concernés par le déménagement puisqu’ils seront relogés sur place à la faveur de l’accord signé au début de 2014 entre la wilaya d’Alger et le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, qui finance cette opération de construction.

Sur décision du président de la République, un programme de relogement de ces familles a été arrêté, dans le but d’éradiquer définitivement tous les bidonvilles et les habitats précaires, de mettre fin à l’occupation des caves et des terrasses d’immeubles, des immeubles menaçant ruine(IMR), cela pour l’amélioration du cadre de vie du citoyen et de l’environnement et la modernisation de la capitale.

En prévision de la prochaine phase du programme qui connaîtra une cadence accélérée, la wilaya d’Alger a mis en place un groupe de travail constitué du directeur du logement, de celui de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction, et des directeurs généraux des OPGI pour le suivi de l’avancement des travaux des projets de logement en cours de réalisation (année 2014-2015), à l’effet de les réceptionner dans les délais prévus.

L’opération de relogement, qui nécessite un examen approfondi des demandes et des documents joints par les dispositifs de vérification et de contrôle mis en place, permettra à tous ceux qui sont éligibles au relogement d’en bénéficier et assurera la préservation des deniers publics en empêchant les trafiquants d’y accéder, a-t-on précisé dans un communiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email