-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Mozambicains renversent les Libyens

Les Mozambicains renversent les Libyens

La sélection mozambicaine de football des locaux a livré un match époustouflant parvenant à renverser son homologue libyenne sur le score de 3 à 2, mardi au stade Nelson-Mandela de Baraki, dans le cadre de la 2e journée (Gr.A) du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022 (reporté à 2023) en Algérie (13 janvier-4 février).

Malmenés et copieusement dominés par les Libyens en première mi-temps, les Mozambicains sont revenus après la pause totalement revigorés, réalisant une fin de match époustouflante. Alignant un onze de départ offensif, les libyens se sont montrés dangereux dès l’entame de la rencontre, en allant chercher la profondeur dans la défense mozambicaine, bien regroupée autour de son gardien, Victor Guambe. D’ailleurs, la première occasion de la rencontre a été l’œuvre de l’attaquant libyen Mahmoud Okashah qui a failli ouvrir la marque à la 10e minute, suite à un centre de son coéquipier Alkhja, mais son tir est passé à quelques centimètres du but mozambicain.

La domination libyenne lors de cette première demi-heure de la rencontre a été récompensée avec l’ouverture du score à la 23e minute par le défenseur mozambicain Muchanga qui a trompé son propre gardien, en voulant couper la trajectoire du centre de Mohamed Abdussalam. L’ouverture du score des Libyens a poussé le bloc mozambicain à sortir de son camp, en allant placer une attaque dangereuse par Decarvalho, ratant de peu l’égalisation à la 35e minute face à la vigilance du gardien libyen Muad Allafi (23 ans).

Le dernier quart d’heure de cette première période a été à l’avantage des Mozambicains sans réussir pour autant à tromper la défense adverse. Au retour des vestiaires, les Libyens ont été les premiers à se montrer dangereux dès la 49e minute. Bien servi par Mahmoud Okashah, l’attaquant Ali Abu Arqoub a vu son tir arrêter difficilement par le gardien mozambicain Guambe. Les attaques libyennes se sont succédées en cette 2e période, notamment par Saleh Taher Saeid et Muayid Judour qui ont failli aggraver la marque à la 68e et 74e minute de jeu.

Face au danger libyen, le sélectionneur mozambicain Francisco Queriol Conde a procédé à trois changements à l’heure de jeu pour essayer de contrer l’adversaire et de revenir à la marque. Ces changements ont donné leurs fruits, avec une égalisation d’Alexandre à 74e minute sur un tir bien placé avant de prendre, à la surprise générale, l’avantage sur une tête du défenseur Jone (80′). Surpris par le retour tonitruant des Mozambicains dans le dernier quart d’heure, les Libyens ont mis toutes leurs forces dans la bataille, mais sans pour autant arriver à égaliser, bien au contraire, ils ont encaissé un troisième but de Ha King (84′).

Dans le temps additionnel, les Libyens sont parvenus à réduire la marque grâce à Saltou (90’+3), mais c’était trop tard pour espérer revenir dans le match qui a tourné finalement à l’avantage des Mozambicains. A la faveur de cette précieuse victoire, le Mozambique prend provisoirement la tête du groupe A avec 4 points avant le match Algérie -Ethiopie (20h00). En revanche, la Libye, vainqueur de la compétition en 2014, est éliminée dès la 2e journée. Lors de la première journée du groupe A, le Mozambique a fait match nul devant l’Ethiopie (0-0), alors que la Libye s’était inclinée en match d’ouverture face à l’Algérie (1-0).

                                                                  Ils ont dit

 Déclarations recueillies par l’APS, à l’issue du match Mozambique – Libye (3-2, mi-temps : 0-1), disputé mardi au stade Nelson Mandela de Baraki, dans le cadre de la 2e journée (Gr.A) du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022 (reporté à 2023) en Algérie (13 janvier- 4 février) :

Chiquinho Conde (sélectionneur/ Mozambique) : ” C’était un match difficile, on savait que la Libye allait tout faire pour gagner après sa défaite au premier match. Nous avons tout donné, mes joueurs ont bien appliqué mes consignes, le résultat est là. La première période était difficile, mes joueurs étaient trop nerveux. Après la pause, j’ai parlé beaucoup à mes joueurs sur l’importance de garder leur sang-froid, j’ai dû aussi changer mon dispositif tactique, que je n’avais jamais utilisé auparavant, je pense qu’on a eu beaucoup de chance. J’étais impressionné par mes éléments, je leur ai demandé de prendre du plaisir, n’ayez pas peur, même en cas de défaite je n’aurais rien à leur reprocher “.

 Melque Melito (Homme du match/ Mozambique) : “Je suis très heureux de cette victoire, face à une bonne équipe libyenne. C’était un succès difficile à arracher. Je dédie cette victoire à tout le peuple du Mozambique. Nous sommes restés concentrés malgré avoir encaissé le premier but, ce qui nous a permis de sortir victorieux. L’entraîneur nous a dit qu’on devait être focalisés sur la victoire, c’est ce qu’on a fait d’ailleurs “.

Corentin Martins (sélectionneur/ Libye) : “C’est une défaite difficile à accepter. On a eu des occasions pour prendre l’avantage à 2-0. On a eu un petit trou en seconde période. C’est une grosse déception de ne pas avoir marqué ce deuxième but qui aurait changé la physionomie du match. Certains diront qu’on a eu de la malchance, d’autres à cause de maladresses. L’égalisation du Mozambique nous a sonnés. J’ai demandé aux joueurs à la mi-temps de cadrer leurs tirs, mais l’adversaire a commencé à sortir de sa coquille. Le moral a pris un coup après l’égalisation, les joueurs ont pris un coup à la tête. On espérait sortir des poules en compagnie de l’Algérie, le favori du groupe, mais ce n’est pas le cas. Nous allons aborder le troisième et dernier match (samedi face à l’Ethiopie à Annaba, ndlr) avec fierté et essayer de quitter le tournoi sur une victoire”.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email