-- -- -- / -- -- --
Monde

Les MiG-29SMT russes font leur entrée en Syrie

Les MiG-29SMT russes  font leur entrée en Syrie

La semaine dernière, les journalistes russes et étrangers invités à la base aérienne de Hmeimim, en Syrie, ont pu filmer pour la première fois le chasseur russe MiG-29SMT participant aux opérations contre les terroristes.

Il s’agit de la première apparition de ces avions en Syrie. Le noyau du groupe d’aviation russe se compose essentiellement d’avions Soukhoï — les chasseurs Su-35S, Su-27SMn Su-30SM, les chasseurs bombardiers Su-34, les bombardiers Su-24M, ainsi que les avions d’attaque au sol Su-25SM. 

Jusqu’à récemment, les avions MiG n’étaient représentés en Syrie que par les chasseurs MiG-31 projetés en 2016 et utilisés pour couvrir la base aérienne de Hmeimim, ainsi que pour diriger les actions de l’aviation en remplaçant partiellement les avions A-50 de détection radar lointaine.

Le MiG-29SMT a été développé pendant la période la plus difficile de l’histoire contemporaine de la Russie et son premier vol a eu lieu en 1998 — année terrible pour le pays. Au milieu des années 1990, il était devenu évident que les futures guerres seraient locales et que les avions devraient être polyvalents pour s’imposer sur le marché international.

Le MiG-29 a été conçu avant tout comme un chasseur tactique pour dominer dans les airs, d’où sa faible autonomie et sa charge utile limitée. Les constructeurs ont donc eu pour mission de transformer cet appareil en avion vraiment multifonctionnel. Et ils ont réussi !

En Syrie, le MiG-29SMT remplit des missions de reconnaissance, mais probablement aussi des tâches opérationnelles. Selon le quotidien Kommersant, au moins l’un d’entre eux a lancé une bombe à fragmentation OFAB-500K contre les positions des terroristes de l’État islamique (organisation terroriste interdite en Russie).

A l’avenir, ces avions pourraient également tirer des missiles de croisière à guidage laser Kh-29L. Les essais du MiG-29SMT en Syrie sont avant tout nécessaires pour que les pilotes de ces appareils acquièrent une expérience opérationnelle.

Cette épreuve du feu est très précieuse pour les ingénieurs car aucun exercice ne peut s’y substituer. Enfin, l’exploitation opérationnelle de matériel militaire est la meilleure « publicité » pour les clients étrangers et la Syrie pourrait être le premier d’entre eux. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email